Les Vadrouilleurs, Guilde marchande des Royaumes, Flotte commerciale

Forum annexe des Royaumes Renaissants
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Signatures pour la démission d'une présidente de SPA pour maltraitance envers les animaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Signatures pour la démission d'une présidente de SPA pour maltraitance envers les animaux   Lun 17 Nov - 10:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Adressée à Confédération des SPA de France - LYON et 1 autre
Cette pétition sera remise à:
Confédération des SPA de France - LYON
MM. le Président de la République - Préfet du 28- Procureur de la République - Confédération de Lyon
Démission de Mme Métayer, gérante du refuge des Acacias d'AMILLY (Eure et Loir)


Mme Martine MULLER
France
Le bilan de cette SPA sur les animaux est catastrophique.

Déjà mise en cause pour maltraitance en 2007 et malgré de nombreuses mises en demeure et plaintes auprès des services vétérinaires, la gérante a continué à laisser rentrer des chats au refuge y compris après la fermeture administrative du Préfet :

          - sans protocole de soins

          - sans visite vétérinaire

          - sans vaccins dès leur entrée au refuge

          - sans mise en quarantaine

occasionnant ainsi de nombreux décès, ( jusqu'à 5 chats par jour)
et la propagation des maladies sur des chats qui arrivent en bonne santé.

Malgré tous les efforts des bénévoles pour isoler les chats et chatons par portée et par box, la propagation des maladies est inévitable car la gérante, dès son arrivée à 14h, mélange chatons sains et malades et les laissent, livrés à eux-mêmes jouer dans les déjections canines, à côté d'une fosse d'aisances envahie de mouches et de WC sans chasse d’eau (plusieurs chats et chatons ont perdus ainsi un oeil à cause des mouches attirées par les déjections).

La gérante refuse obstinément l'achat de congélateur pour les cadavres de chats.
Ceux-ci sont placés dans des sacs poubelles, souvent dans le vestiaire des bénévoles et des salariés (tout comme des chats ayant la teigne); avant de les faire disparaître discrètement à la fourrière mitoyenne.

Plusieurs centaines de chats identifiés ont donc disparu depuis la prise de la présidence de Mme METAYER sans qu'elle puisse justifier auprès des services vétérinaires de leur disparition .
( il semble que ce chiffre dépasse plusieurs centaines  (plus de 450 ?! ).

La gérante Mme METAYER passe outre toutes les recommandations, avertissements et mises en demeure des services vétérinaires et empêche systématiquement et méthodiquement toute amélioration du sort des chats, entassés jusqu'à 25 dans une pièce de moins de 10m² sans fenêtre.
Ces chats n'ont d'autre espoir que la maladie ou d'être sauvés en cachette par des bénévoles scandalisés et écœurés par son attitude.
Elle laisse mettre bas au refuge des chattes gestantes, et fait ensuite euthanasier les chatons tout cela pour faire une économie dérisoire d'environ 5 euros (elle attend qu'une chatte mette bas pour ne pas payer une stérilisation d'un montant plus élevé et par ce que les euthanasies sont offertes par le vétérinaire).

Elle laisse mourir des chats par ce qu'ils sont identifiés au nom d'autres associations.

Au refuge, des chats sont morts de froid par moins 10 (sur du carrelage dans une pièce atroce située au nord, à 1 m des chiens agressifs) car Mme METAYER débranche régulièrement les radiateurs allumés par les bénévoles et n’a jamais investi dans aucune forme d’isolation.
Pendant ce temps, les bénévoles doivent laver les bacs dehors à l'eau froide en plein vent (si l'eau n'est pas gelée...!)

Considérant certains animaux (chats) comme les "mascottes du refuge", elle en refuse l'adoption et les condamne à mourir au refuge "dans une vie de m...": écrasés sur la route, euthanasiés, malades à en crever.

Malgré les dons et les legs très importants (jusqu'à 3 millions d'euros) les fonds sont jetés par les fenêtres.
Madame la gérante se fait construire un nouveau bureau de plusieurs dizaines de milliers d’euros  (70 000 ?) à la place d’une infirmerie pour les animaux (chats ou chiens).

Les bénévoles n'y ont pas accès car ils "dérangent les chiens" (qui sont à 40 m).

le wc des bénévoles, tombés en panne en août 2013 n'ont toujours pas été ni réparés ni changés.

Elle rémunère avec l'argent du refuge plusieurs avocates pour des procédures inutiles, entre autre contre les décisions des services vétérinaires, pour des menaces de procès afin d'intimider les personnes qui protestent sur ses agissements ou pour justifier des refus d'assemblée générale.

Elle a eut le culot d'engager une procédure administrative contre M. le Préfet plutôt que de faire une infirmerie avec cet argent !

Comme le quotas des chenils est régulièrement dépassé, (puisqu’elle refuse de laisser partir à l’adoption certains vieux chiens, ou par orgueil de les placer dans d’autres refuges),
elle engage inutilement plus de 20 000 euros dans une enquête d’utilité publique pour passer à encore plus de chiens (99) alors que des plaintes incessantes pour des refus d'adoption de sa part arrivent jusqu'en préfecture. (30 cm d'épaisseur de plaintes en préfecture)

Elle refuse ou empêche systématiquement :

- toute collecte des bénévoles pour soigner les chats

- le don d'une machine à laver gratuite ou d’un congélateur pour les cadavres.

-  les dons en nature, les justificatifs fiscaux pour les bénévoles qui donnent, l'usage de la voiture du refuge est interdit aux bénévoles

- elle empêche tout travaux de réfection car il faut faire pleurer dans les chaumières et la misère des chats sert à faire rentrer des dons puisque selon elle " avec les chats on fait se qu'on veut "

les salariées sont toutes deux en arrêt longue durée pour dépression car elles commencent leurs journées par ramasser des chats morts et mourants mais la présidente ne cesse de répéter " qu'il n'y a pas de chats malades ni de chats morts", s'amuse beaucoup de leur désespoir et leur sucre en prime des jours de congès sans explication.

Tout cela en niant à chaque fois les faits et ponctuant ses phrases de "moi je ne mens jamais !"

Les trésoriers successifs ne peuvent remplir leur mission puisque l'accès aux comptes leur est interdit

les secrétaires ne servent à rien car la présidente ré-écrit les PV d'assemblées pour supprimer ce qui la dérange

la gérante contrairement aux statuts de l’association fait voter l’interdiction au trésorier de réaliser les achats courants, puisqu’il lui semble naturel que les bénévoles viennent avec leur propres produits ménagers, la lessive pour le refuge, leur café, les croquettes pour les chatons en famille d’accueil…etc...etc

exemple : les bénévoles, après s'être mobilisés pour vendre des gâteaux et des boissons, ont permis l'achat d'une poubelle à roulettes et d'un ramasse crottes (car malgré les 2 millions d'euros sur le compte) il fallait traîner un bidon métallique de récup sans roulettes, rempli de litière, jusqu'à la route.

Le dernier trésorier, après qu’il ait demandé les comptes au cabinet d’experts comptables en recommandé, a été viré (contrairement aux statuts de l'association).

Ce qui lui permet d’engager à nouveau son architecte pour des chatteries, sans aucun contrôle, qui va donc, comme pour les chenils, facturer le double des devis initiaux (650 000 devisés pour 40 chenils et facturés près de 1 200 000 euros soit 30 000 le chenil en tôle); laissant ainsi le refuge sans un centime.

Incroyable coïncidence il semble que cela soit le même architecte qui ait réalisés les bâtiments de la fourrière, et les trois plus belles cliniques , celle des 3 cabinets qui se répartissent depuis 1980 le marché des euthanasies en fourrière ! hasard ou conïncidence ?

PLus de 60 000 euros de frais vétérinaires sont donnés par an dans une clinique, qui se permet pourtant d’annuler les rendez des bénévoles sans prévenir, de faire passer les particuliers avant les bénévoles, se plaint que l’on amène trop de chats, que l'on pose des questions gênantes, lorsqu'ils euthanasient sans anesthésier l'animal d'une piquûre dans le coeur (l'animal met alors un quart d'heure à mourir), refusent la prise en charge d'un chaton qui a la patte sectionnée par ce qu'ils ne savent pas qui va payer l'euthanasie, envoient les chats trouvés en fourrière pour y être euthanasiés, se plaignent d'un courrier d'information sur la prise en charge automatique par la mairie des animaux blessés, embauche une personne à l'acceuil qui ricane et se fout de votre gueule lorsque l'on s'inquiète de la souffrance d'un animal en sang par ce qu'elle vous fait attendre, refuse de donner un chat trouvé à la SPA mais préfère le confier à la fourrirère pour gagner une euthansasie à 6 euros ? et tout cela sans qu'aucun vétérinaire de cette clinique se soient déplacés une seule fois au refuge en 4 ans, alors qu'ils viennent pourtant euthanasier des animaux en bonne santé à la fourrière mitoyenne le mercredi !

La gérante est incapable d'envisager la mise en place d'un dispensaire et l'embauche de vétérinaires sur place. Elle préfère jeter de l’argent par les fenêtres, payer la location de son combiné téléphonique tous les mois depuis des années, des abonnements d’Adsl de 400 euros/an  alors qu’il n’y a pas d’ordinateur, s’acheter 4 000 euros de mobilier pour son bureau… faire imprimer tous les ans par une imprimerie les 200 cartes des adhérents en place d’utiliser le photocopieur, payer près de 8 000 euros de comptable/an  alors que des bénévoles se sont proposés à maintes reprises de faire la compta, refuse que l'on négocie les ridicules 2 % de remise sur la nourriture octroyés par son commercial… ….

Elle se dit dans le journal "prête à aller en prison " se faisant à nouveau passer pour victime et martyre de la protection animale !!! ???

NON ; la victime çà n'est pas vous Mme Métayer ! :

les victimes se sont les chats qui sont morts au refuge pas centaines
ceux qui sont malades à vie, ceux qui n'ont plus qu'un oeil, qui sont mort dans des souffrances atroces et des convulsions, dans le sang, au refuge, sous vos yeux.

les victimes se sont les bénévoles ecoeurés qui ne savent plus comment sauver les chats du refuge et qui en prennent chez eux plusieurs dizaines ( parfois plus de 50 ) ou transforment leur maison en refuge pour palier à vos manquements
et engloutissent leur salaire, leur pension d'invalidité, leur retraite tandis que vous vous servez dans l'argent des animaux pour vous faire passer pour généreuse et arroser au frais du refuge votre réseau, vos lèches bottes et vos fournisseurs.

Il faut faire passer un bulldozer sur ces chatteries et tout refaire avec d'autres personnes compétentes, qui n'ont aucun lien avec le conseil d'administration actuel.

Au vu de tout ce bilan plus que négatif,
afin de créer un lieu digne du respect des animaux en Eure et Loir;

il n'y a plus qu'une chose à dire :

" Mme Michèle METAYER et sa vice présidente Marie-Claude Lafond, DEHORS  ! ".

les lèches bottes, les béni-oui-ouis, les complices, les perroquets, les fayots de ce refuge qui la soutiennent en fermant les yeux sur ses agissements, ses magouilles, ses manipulations , ses mensonges, depuis des années et sur la souffrance animale qu'ils constatent au quotidien sans rien dire ni sans rien faire : DEHORS ! VOUS EN ETES COMPLICES !

Dans un refuge il ne faut pas "être blindée" comme vous dites
il faut de la compassion, vous n'en avez plus aucune. restez chez vous !

13/10 l'article de l'Echo Républicain indique que la vice présidente Marie-Claude Lafond prône "l'identification et la stérilisation des chats errants" alors que dans la réalité la vice-présidente et la présidente bloquent les opérations de stérilisations : copie intégrale du mail de Mme Lafond envoyé aux membres du bureau dont la personne qui a mis en place une convention,  le 24 juillet 2014 :"Dans l'attente de contacts avec la nouvelle personne de la Mairie chargée du dossier chats errants, plus aucune identification, ni stérilisation ne doivent être faites. J'avais téléphoné chez le dr L------ et ils m'ont dit de te prévenir. C'est chose faite. Les factures qui arriveraient ne seront pas payées.Je te rappelle que c'est une décision de la Présidente, tu n'as donc pas à passer outre." Marie-Claude Lafond   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] "

15/10/14  suite aux fermetures des chatteries, des chats sont livrés à eux mêmes dans les champs et les bois autour du refuge

6/11 Mme Métayer n'a toujours pas démissionné. Mme Lafond non plus.

autre pétition pour réclamer sa démission:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

une page de communauté pour réclamer sa démission : des témoignages, des photos, des documents, des preuves:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

voici le téléphonedu refuge si vous souhaitez agir :

vous êtes prié(e)s d'être le plus courtois possible.
le message est de se rendre à la raison et de démissionner.
essayons d'être positifs - merci de votre soutien
02 37 21 60 01

CONTACT
pour témoignages, contact presse
ou candidatures spontanées de postes pour former une nouvelle équipe :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

IL EST A RAPELLER LES RÈGLES DE COURTOISIE DANS LES COMMENTAIRES DE CETTE PÉTITION ; MERCI D'EVITER TOUT COMMENTAIRE OUTRANCIER, URSURPATION D'IDENTITÉ , ALLÉGATION GRATUITE ET NON FONDEE .

Citation :
des bénévoles ayant signé la pétition sont molestés - le trésorier est viré après avoir demandé les comptes

Mme Martine MULLER
France
16 nov. 2014 — bientôt 4500 signatures, aucune démission, des plaintes en diffamations pour seules réponses faites par des avocates sans scrupules avec l'argent des animaux . Un silence assourdissant de la Confédération de Lyon, informée de ces dysfonctionnements depuis des années . Des bénévoles ayant signé la pétition sont molestés . Le trésorier est viré après avoir demandé les comptes.
INDIGNE D'UN REFUGE POUR ANIMAUX !
INDIGNEZ VOUS FACE À L'OBTINATION BORNÉE !
INDIGNEZ VOUS auprès de La présidente ou de de Sa vice-présidente :
02 37 21 60 01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auris de Laas Tor
Admin
avatar

Messages : 5987
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Fantôme àMarseille, mais auparavant partout ailleurs .. surtout dans l'ombre .. ou à la barre !

MessageSujet: Re: Signatures pour la démission d'une présidente de SPA pour maltraitance envers les animaux   Lun 17 Nov - 12:22

Signé

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je garde cette bannière pour qu'on voie qui je suis, mais les infos ne sont définitivement plus à jour, je ne suis plus dame de rien ni épouse, mais je suis toujours dans l'ombre, ça c'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour la démission d'une présidente de SPA pour maltraitance envers les animaux   Mar 18 Nov - 9:07

J'ai signé aussi sur Mes opinions car voir comment sont traités ces poussins est une telle horreur qu'il faut que ça cesse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Signatures pour la démission d'une présidente de SPA pour maltraitance envers les animaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Signatures pour la démission d'une présidente de SPA pour maltraitance envers les animaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Habitat pour chat
» Pour l'émission "Perdu de vue"
» Mission Classique : Semaine Américaine [Toutes plateformes]
» Mission Classique : Le petit chaperon bleu [Toutes Plateformes]
» Blog pour expulser le seul gitan de Corse : wade2a

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vadrouilleurs, Guilde marchande des Royaumes, Flotte commerciale :: Section HRP :: Humanitaire et divers :: Votes humanitaires-
Sauter vers: