Les Vadrouilleurs, Guilde marchande des Royaumes, Flotte commerciale

Forum annexe des Royaumes Renaissants
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Funérailles de Lysiane d'Ormerach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 16 Sep - 20:46

[14 Septembre 1463]



C'était un triste jour, l'un des plus tristes de toutes les existences. Aujourd'hui, l'on allait dire "au revoir", "à Dieu" ou encore "bon vent" à une femme d'exception, une Grande Dame comme il en existait si peu, mais aussi une mère ou une amie ... une de celles qui laisse un gouffre béant lorsqu'elle s'en va.

On ne reconnaît le bonheur qu'au bruit qu'il fait lorsqu'il s'en va ... voilà ce que penseraient beaucoup de gens ; d'autres en avaient pleine conscience depuis longtemps.

Uriel était "revenu" sur la scène des vifs, bien que transfiguré ; et bien peu de gens pourraient l'identifier. Certains savaient, d'autres soupçonnaient, d'autres le connaissaient comme "Maximin" et la plupart, enfin, ne le verraient que pour ce qu'il était : le quidam qu'il avait tant voulu devenir.

L'homme devait au moins cela à celle qui l'avait recueilli après sa chute dans le gouffre, après son retour des "Champs Elysées". Il s'était préparé tôt, ce matin, ne trouvant pas le sommeil. La chapelle avait été nettoyée, rangée et parée à recevoir ceux qui souhaiteraient venir. Il officierait ; certes pas une cérémonie "religieuse", mais une Ode à la Mémoire, il laisserait la partie "funérailles" à un clerc. D'ailleurs, au sens strict du terme, il ne savait même pas si il était encore prêtre ... bien qu'au sens strict du terme, il n'avait brisé aucun de ses voeux. Mais peu importait, il avait aujourd'hui un autre regard sur le monde et sur la spiritualité, ayant compris que ni Rome, ni la Réforme n'avaient raison, ... ni tord.

Uriel s'était donc habillé du blanc le plus pur, et s'était installé au premier rang, assis, plongé dans une profonde méditation et attendant inconsciemment ceux qui viendraient ...


Dernière édition par Uriel le Jeu 17 Sep - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselyne de Lavieu

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Jeu 17 Sep - 0:26

Aujourd’hui, était un jour triste pour les Vadrouilleurs, ils venaient de perdre un être exceptionnel, une personne comme il est rare de trouver sur sa route, une personne chère à mon cœur, en la personne de Lysiane d’Ormerach.

Le soleil n'était pas encore levé mais moi je l'étais. En apprenant l’annonce de son décès, malgré la maladie qui me rongeait, je m’étais mis en route de l’Abbaye Ste-Croix de Poitiers, d’où je faisais une retraite spirituelle, à la chapelle Saint Paulo pour  venir assister à ses funérailles.  Je me devais de le faire, elle m’avait tellement donné et tellement appris. Le monde de la lumière l’attendait, c’était une évidence.

Je devais être en avance, lorsque je pénétrai dans la chapelle avec mon livre des Vertus à la main. J’aperçus au loin, une silhouette qui ressemblait fort à s’y méprendre à Maximin. Sans faire de bruit, pour ne pas le déranger dans sa réflexion, je m’approchai de l’autel et m’assis juste derrière lui.

En attendant le début de la cérémonie, j’ouvris mon livre à la page : La Vita d'Aristote Chap. IV - Le devenir de l'âme . Chapitre qui me paraissait de circonstance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Jeu 17 Sep - 15:53

**
Mielle s'attendait a recevoir une missive venant de Roseau, chaque jour qui passa, elle avait espoir de voir Lysiane franchir la porte de la mairie lui disant "votre commande je la dépose où ?" Comme chaque matin après son recueillement, elle releva ses missives, en faisant le tri elle s'aperçut qu'une des missives avait le sceau des vadrouilleurs. Elle prit un profond respiration avant de la lire. Elle connaissait déjà le contenu de la missive. Mais elle se devait de la lire comme elle le craignait, la missive annonçait le décès de Lysiane le seigneur avait fini par la rappeler.

Elle avait préparé les cadres avec leurs images, elle les deposa dans sa besace ainsi que des cierges, son aube blanche et son livre des vertus. Puis prit la route, il était encore trés tot,  le soleil n'était pas levé, l'air était frais,  elle avait tout le temps pour réfléchir et prier à ces âmes qui venaient de quitter ce monde. Il n'y avait pas que celle de Lysiane, mais d'autres étaient partis dans le silence de la nuit. 

La route fut longue, elle n'avait rencontré personne pour lui indiquer le domaine.  se souvenant  les idication que Roseau lui avait dit,  il y a quelques années. Malheureusement elle n'avait pu honorer l'invitation par manque de temps. Le paysage avait pu changer mais, pas les chemins,   Elle avait fini par trouver l'entrée de domaine, il ne resta plus que de trouver la chapelle

Sans le vouloir, ses pas l'amenèrent à la chapelle,  les portes étaient entre ouvert elle y pénétra en silence. Dans la pénombre elle n'aperçut que deux personnes. mais une des silhouettes elle la reconnaissait monseigneur Uriel ou Maximin. elle s'avança discrètement fit un signe de ta tete a la seconde personne qu'elle connaissait également à Dame Asselyne elle n'était pas surprise de la voir ici puisqu'elle fait partie de la confrerie. Dame Asselyne n'avait pas repondu a sa missive concernant le cabinet de missive. 

puis elle salua Monseigneur Uriel.

Monseigneur ou Maximin je ne pensais pas vous revoir, vous sachant retirer d'un monastère. Veuillez accepter mais, plus sincères condoléances. Je sais ce que représentait la Comtesse au sein de la confrérie. Ainsi que pour vous. je sais qu'il n'y a aucun mot qui peut remplacer ce vide. Aujourd'hui nous allons simplement lui dire au revoir. car son esprit, son âme est avec vous. Ainsi que les souvenirs.

Lui laissant un temps de reponse puis reprit, 

Monseigneur, puisque vous êtes présent si vous souhaitez officier je ne vois aucun inconvénient



La Comtesse avait fait faire des portraits par un artiste, Elle souhaite que son époux soit ses cotés.
Je vais les déposer sur la table basse ainsi que allumer des cierges







Elle alla les deposer, puis revient vers lui pour lui poser une question votre 

Je ne sais pas quelle disposition vous avez prise au sein de la confrérie concernant l'inhumation, pouvez-vous m'en dire plus ? Est-ce que le corps de la défunte sera exposée ici durant l'office ?


Dernière édition par Mielle de Lauvain le Mar 22 Sep - 11:50, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ro
Admin
avatar

Messages : 2214
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Jeu 17 Sep - 17:35

Je n'ai pas la force d'aller aux Funérailles de Lysiane, mon seigneur - elle dit à son mari
Mais moi, je dois y aller car Lysiane etait comme une soeure pour moi.
Et vite ils arrivent à la chapelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambroise.

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Localisation : Hospice Ste Hildegarde à Marseille

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Dim 20 Sep - 16:35

Depuis son retour en mer, de la chasse aux pirates, Ambroise n’était plus beaucoup sorti. Il était fort occupé à préparer son déménagement de sa petite maison provençale en son nouveau domaine, un castel que lui avait offert son amie Sashah. Et cela n’était pas simple à faire. Quitter ce mas était comme si on lui arrachait le cœur une deuxième fois. Même s’il avait peu de souvenir d’Angeline, elle était encore dans son cœur. Et même si le plus dur de son deuil était passé, il n’oublierait jamais son premier amour. Elle serait toujours dans son cœur.

Le reste du temps, il terminait ses études de navigation comme son amie Lysiane, le lui avait demandé de faire pour aider la guilde. Il s’était d’ailleurs préparé pour son examen final. Il y a quelques jours, Roseau était venu lui rendre visite afin de lui fournir de la farine et des stères de bois pour sa boulangerie. C’est là qu’il avait appris la tragique nouvelle. Lysiane était décédée …  Elle fût l’une de ses meilleures amie, depuis qu’il avait rejoint la guilde. Elle était d’une extrême gentillesse et avait un don particulier pour calmer les tensions. Elle savait trouver les mots pour comprendre qu’il y a bien plus important dans la vie que de futiles désaccords. Elle en revenait toujours à la simplicité et à l’essentiel. Et c’est pour cela qu’Ambroise admirait cette noble dame. Elle était un modèle de vertu pour tous.

La disparition de Lysiane arrivait juste au moment où il avait reçu son diplôme de navigation de l’Université d’Aix. Il avait en quelque sorte réalisé sa dernière volonté. Roseau lui avait demandé de prendre part à l’office avec son parrain Uriel. Il lui avait également demandé de préparer une affiche afin d’annoncer la triste nouvelle. Le jeune frère s’était donc attelé à la tâche pour réaliser une enluminure digne de la Comtesse afin d’honorer sa mémoire. Il lui avait donné le texte écrit par Uriel.





Le jour dit, le jeune aventurier se rendit à la chapelle de la guilde pour se préparer. Il y avait encore peu de monde lorsqu’il pénétra dans les lieux. Il voyait déjà quatre personnes présentes. Ro, qu’il connaissait que très peu. Mielle, qu’il avait croisé une fois à l’archevêché d’Arles. Et puis aussi, Uriel, son parrain. Il était toujours heureux de le revoir, même si cette fois dans de tristes circonstances. Pour la première fois, il allait officier une messe avec lui. C’était pour lui comme un rêve qui se réalise. L’émotion serait grande pour le jouvenceau. Enfin, il y avait Asselyne. Ambroise était content de la revoir même si elle semblait pâlotte. Il avait bien entendu reçu sa dernière lettre, mais celle-ci c’était égarée maladroitement dans tout son bordel organisé. Son futur déménagement n’arrangeait pas les choses. Elle lui en voudrait sans doute. Il se pince les lèvres à cette pensée.

Ambroise n’était plus le même depuis la mort d’Angeline. Asselyne ne le reconnaitrait sans doute pas. Déjà son allure avait changé. Il portait à présent les cheveux courts. Mais ce qui était moins perceptible, c’est sa timidité qui était revenue. Il dégageait pourtant toujours autant de douceur mais on pouvait également en sentir une certaine fragilité. Était seulement qu’une impression ou l’était-il vraiment ? Cela, seules ses proches pouvaient le savoir.

Il s’avance pour saluer les personnes présentes, d’abord à Ro d’un signe de tête timide. Ensuite, Mielle …
Bonjour ma Mère …  dit-il en espérant ne s’être pas trompé de titre. Quant à Asselyne, il lui offrit une accolade fraternelle, tout comme à son parrain.

Bonjour Asselyne … dit-il un peu réservé un peu mal à l’aise par la situation. Il tourne la tête vers son mentor. Bonjour mon cher parrain dit-il le rouge aux joues. Il parait que je dois officier cette messe funéraire avec toi. C’est un honneur pour moi. L’élève et le maitre ensemble pensa-t-il.

Ambroise écoutait les réponses de ses amis avant de rejoindre la sacristie pour se changer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=9587
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3580
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Lun 21 Sep - 0:00

Roseau ,depuis l'annonce du décès de son amie ,s'était un peu retirer du monde.
Il avait vraiment du mal a accepter.
Il avait tenu à que ce soit Mielle ,uriel ,ambroise qui officient ,oui.
Il y a pas trop de trois saints pour rendre hommage à une sainte.
Le tout pensait il c'est que il y ait une véritable communion entre tous ,menée par des meneurs de valeurs.
Chacun y va de son affiche ,de ses pensées ,il aimait ça.
IL était un peu désolé que beaucoup ne trouve pas la route de la chapelle.
Mais beaucoup dans ce monde ne trouvent pas leurs routes .
La peur ou la paresse ou simplement l'envie ,ou le temps de le faire ,ne permet pas à des gens de venir prier.
Il est dure de prier ,quand cela ne nous concerne pas .
Le chagrin est une chose dure à partager et échanger.
Roseau était compréhensif ,il comprenait ,il acceptait .
Lysiane de son vivant lui avait apprit ,aimes ton prochain comme tu peux t'aimer.
La communion ,se dit Roseau ,la communion .
Voilà un mot qui demande à être connu et inculqué.
Partager et surtout être unis ,pas que un ,mais tous.
dans les moments de bonheur comme de malheurs.
Il y a 3 représentants de l'église là ,soyons tous fiers de partager avec eux ,leurs enseignements et rendons hommage à lysiane qui a tellement fait fait pour le bien des autres , roseau avait ça dans la tête.
Il attendait juste que sa femme anouchka  lui prenne le bras ,pour pénétrer en la chapelle sacrée de la guilde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Lun 21 Sep - 11:07

Depuis son expérience extraordinaire et ses rencontres opportunes, l'homme avait acquis cette faculté si particulière d'être là physiquement, mais que seule une partie de son esprit soit présent, tandis que l'autre méditait sur le devenir de beaucoup de choses. Pendant ces moments, ses perceptions étaient amoindries, et le monde autour de lui perdait ses couleurs, virant au grisâtre, tandis que les sons devenaient moins perçants, presque sourds. Il pouvait ainsi rester des heures, même parfois une journée complète sans que son corps ne se rappelle à lui ; aucune faim, aucune douleur ... tout semblait presque irréel.

Il perçut l'arrivée des premières personnes et se rendit compte qu'on lui parlait ; tournant la tête, le monde reprit de l'éclat, comme si l'on déversait sur lui un pot de peinture multicolore, et que la stase fit place à la vie ; laissant un instant l'énergie regagner ses membres, il se leva ensuite.

Son regard croisa Asselyne, qu'il trouva bien pâle malgré sa jeunesse et qu'il gratifia d'un sourire. Ensuite, il salua Mielle, avec grande sympathie ... Mielle ... une clerc comme il les appréciait, qui ne jugeait pas durement les autres et qui acceptait le monde comme il l'était.


Simplement Uriel ou Maximin, Soeur Mielle, il n'y a plus de Monseigneur, de "votre Grâce" ou d’Éminence pour moi, je ne suis plus - par volonté - qu'un simple voyageur, sans titre ni distinction. J'ai abandonné tout cela au profit de la simplicité.
Je vous remercie pour vos paroles aimables, en effet, la Danse des Morts continue et restreint chaque année le nombre de nos amis, diminuant le cercle des vivants, tandis que la vieillesse refroidit et navre notre corps ...
phrase très fataliste, sans doute, et probablement déplacée pour lui qui était encore si jeune ...

Je me chargerai de l'ouverture de la cérémonie, de son épilogue et de quelques paroles. Je vous laisse, avec Ambroise, vous charger de la partie religieuse, n'ayant plus aucune autorité en la matière.

Pour les portraits, je vous remercie, vous pouvez les déposer, mais à ma connaissance, il ne s'agit point là de l'époux de Lysiane, elle fut mariée par deux fois. La première au Baron Gildedcrotch et ensuite au Comte Goclad von Dumb. Mais il n'y a rien grave, votre intention est fort aimable.
De fait, le cercueil sera amené en la Chapelle et ensuite, nous le déposerons dans la Crypte des Vadrouilleurs, à moins que son fils Bastian ne souhaite le ramener en Franche-Comté.

Merci pour tout, ma Soeur. Ensuite arriva son filleul Ambroise, la mine grave, lui aussi. Uriel avait vu sa magnifique affiche qui surpassait de loin la sienne. Un véritable artiste était présent ce jour. Il le salua.

Bonjour mon filleul.
Comme je l'ai dit à Mielle, si cela ne te dérange pas, oui ... nous officierons à trois. En quelque sorte, cela dit, car je ne m'occuperai aucunement des détails religieux, puisque ... je ne partage plus tout à fait les visions et les plans de l'Eglise Romaine. Il est vrai que depuis mon "retour", nous n'avons jamais abordé un sujet si délicat, mais tu peux te douter qu'avec ce qui m'est arrivé, ma vision des choses a complètement évolué et je ne puis plus soutenir certaines allégations qui me paraissent aujourd'hui incomplètes.
Mais soit, cela dit, je ne me déclare pas pour autant ennemi ou irrespectueux ; et ce sera un réel plaisir de t'avoir à mes côtés. Nous en reparlerons un jour, si tu le veux.


Il avait pleinement conscience d'avoir parlé librement devant deux clercs. Uriel ne cachait à personne que son mode de pensée avait changé ; on aurait pu le taxer d'hérétique, certainement, c'était pour lui un mot comme un autre ; voire l'excommunier, ce qui - au final - n'aurait eu pour lui aucune signification, on ne pouvait exclure d'une communauté une personne s'en étant déjà séparée.

Leur amie commune était aristotélicienne, et l'ancien cardinal ne remettait pas cela en question ni plus qu'il ne discutait cela. Il était donc normal qu'elle ait ce jour des funérailles en accord avec sa propre foi.

Enfin arriva Roseau, qui lui aussi, avait été fort affecté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselyne de Lavieu

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 22 Sep - 0:26

Du monde arrivait dans la chapelle, Lyne releva la tête de son livre et aperçut Dame Mielle de Lauvain occupée avec Maximin, elle les salua d’un signe de tête en souriant légèrement n’osant les déranger et Ro sur ces entre-faits arriva. Lyne se leva de sa chaise, non sans que son corps fatigué ne tremble sous l'effort, lui rappelant sa faiblesse, alla à sa rencontre et la salua. La dernière fois qu’elles s’étaient vues, c’était lors d’un long voyage pour Alexandrie. Lysiane était encore de ce monde et Lyne était sur son bateau. Elle se souvient de sa générosité, lorsque Lysiane capitaine, l’avait fait descendre dans la cale et lui avait dit de prendre ce qu’il lui plaisait. Elle n’avait pas osé abuser de sa bonté alors, elle avait pris une jolie petite tenue, un jeu de dés et quelques petites bricoles. C’était déjà énorme pour la blonde qui n’était entrée dans la guilde que depuis quelques mois.

Bonjour Ro, comme je suis contente de te revoir, quelle triste journée, j’aurai préféré te retrouver dans d’autres circonstances, le Très Haut en a décidé autrement. Tu sais, elle me manque terriblement, elle manque à tous, elle était si joviale si généreuse, toujours de bonne humeur !

Elle resta un moment à ses côtés, discutant à voix basse de Lysiane, s’échangeant leurs souvenirs, des bons moments passés en sa compagnie.

Enfin, arriva Ambroise son ami, elle était sûre de le retrouver ici. Elle ne lui en voulait pas de son silence, malgré qu’au début, elle en fut choquée. Il se disait son ami … mais cela n’avait plus d’importance aujourd'hui, il avait peut-être ses raisons. La blonde avait d’autres projets. Des choses bien plus importantes à ses yeux ; comme sa fille, " Lylianna " Elle avait hâte de pouvoir revenir à Aix pour la serrer dans ses bras, elle lui manquait cruellement mais elle se devait d’abord de revenir en forme pour ne pas l’inquiéter. Elle ne partirait plus jamais sans elle et cela même si elle devait reprendre la mer ou parcourir les routes pour d’autres missions. Ambroise vint vers elle et lui fit une accolade fraternelle, Lyne esquissa un doux sourire. Que pouvait-elle lui dire ? Elle n'en avait aucune idée ou plutôt, si … que tout était pardonné et oublié, qu’elle ne lui en voulait pas et qu’il était toujours son ami. Elle le lui dirait, c’est sûr mais ce n’était ni le lieu, ni le moment…

Bonjour Ambroise ! elle esquissa un timide sourire puis, hésitante, elle s’approcha de lui et lui murmura :

J’aimerai te donner un petit poème que j’ai fait moi-même pour Lysiane, si tu peux le lire à voix haute tout à l’heure cela me ferait plaisir de l’entendre de ta voix, moi … je ne sais pas aussi bien parler que toi !

Elle lui tendit un parchemin parfumé à l'eau de rose, ses pommettes avaient viré au rouge écarlate et son cœur battait à tout rompre .

A notre bien aimée Lysiane si chère à nos cœurs:
 

Lyne n'aimait pas faire de discours, trop timide pour cela et c'est pour cette raison, qu'elle confia cette mission à son ami espérant de tout son cœur qu'il ne refuse pas. Tout en le regardant prendre le parchemin, elle l'observa. Quelque chose avait changé chez Ambroise, Lyne trouvait qu'il s'était arrangé, ses cheveux coupés court, lui allait très bien, ce n'était plus le jouvenceau d'il y a quelques mois. Il avait mûrit. La disparition d'Angeline était sans aucun doute responsable de ce changement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigagil

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 60
Localisation : Arles

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 22 Sep - 21:24

Le vieux cavalier arrive lentement.
Depuis son adolescence en Artois, il a vécu dans plusieurs provinces et parcouru de nombreux chemins,
il a participé à des mariages, des naissances, des décès et a même connu la destruction d'une ville qu'il aimait.
Malgré ce long vécu, la perte d'amis estimés est toujours aussi douloureuse et c'est une nouvelle fois avec une profonde émotion qu'il vient se recueillir.
Son engagement aux côtés des Vadrouilleurs n'est que récent mais il suit depuis longtemps leurs missions et leurs aventures,

il a appris à connaître et respecter Nicolas, Roseau, Kessy, Mielle et quelques autres hardis navigateurs aux hasards des rencontres et des relations crées par ses fonctions comtales ou diplomatiques,
c'est surtout au cours de la dernière chasse aux pirates qu'il a pu rencontrer et apprécier la Comtesse.
Sa disparition si brutale est d'autant plus douloureuse, il aurait voulu tant apprendre avec elle, tant évoquer les voyages et les possibilités nouvelles, tant partager sur les expériences et les rencontres crées par la vie.
Gigagil ne veut pas troubler celles et ceux déjà présents, il s'assied sur un banc et attend l'office religieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satineduval



Messages : 1
Date d'inscription : 18/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 23 Sep - 14:38

Satine avait attendu que les personnes les plus proches de Lysiane entre dans la chapelle en premier, la jeune lorraine connaissait la défunte de par leur passé dans ce beau duché des mirabelliers si réputés pour leurs délicieux fruits, tout comme Roseau et Uriel. C'était l'époque de sa prime jeunesse, quand elle ne faisait que quelques petites sorties en tavernes, souvent impressionnées par les personnages bien connus de la Lorraine.

A les revoir des années après, alors qu'elle avait quitté son coin de pays tant aimé depuis si longtemps, Satine les avaient retrouvé dans le sud par un très heureuse hasard, même inespéré dans le cas d'Uriel, remplissant son cœur de joie de revoir celui-ci vivant, et de pouvoir naviguer en compagnie de ces trois anciens lorrains, lui avait redonné le courage dont elle manquait grandement, l'an passé en automne.

La Noiraude avait été reconnaissante d'avoir pu faire ce long voyage à Alexandrie avec Lysiane et Uriel comme dévoués capitaines du Vent du Soulèu, ainsi que Roseau et sa femme, il n'était guère évident de naviguer en haute mer, devant sans cesse se relayer à la barre, et ce fût en toute confiance qu'elle embarqua à bord à leur côté.

Peut-être était-ce ces longs voyages justement, si fatigants qui avaient eu raison de la force physique et morale de Lysiane, toujours était-il que quand elle avait voulu déménager à Marseille, la Noiraude avait vu avec inquiétude le nom de la préposée à l’urbanisme disparaître du tableau de la mairie. Elle avait rapidement contactée leur amie commune, qui lui avait fait part du décès de la grande navigatrice.

Elle avait croisé brièvement en taverne  un Roseau bien en peine, qui lui avait parlé de la cérémonie prévue pour la défunte et ce fût tout naturellement que Satine rejoignit ses proches et amis pour son ultime voyage vers un ailleurs inconnu de tous... Lysiane, la vadrouilleuse  et femme de cœur, avait rejoint bien d’autres disparus chers à la Noiraude, dont deux autres tout récemment.  Cependant, il ne fallait pas oublier ceux qui restaient unis dans la peine, et en entrant elle salua discrètement ceux qu’elle connaissait d’un hochement de tête, pour ensuite prendre place sur un banc, resserrant son châle autour de ses épaules.

En ce jour le froid était tant intérieur qu’extérieur, même si la chapelle était un endroit très beau et paisible, sa présence en ces lieux lui rappelait combien éphémère pouvait être la vie. Laissant son regard vagabonder sur les personnes présentes, la jeune lorraine s’attarda sur la silhouette d’Uriel, songeant qu’heureusement, certains pouvaient fausser compagnie à la Faucheuse, même si ce n’était pas éternellement. Et de se perdre encore un peu dans le passé, songeuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ro
Admin
avatar

Messages : 2214
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 25 Sep - 9:53

Elle salue les amis avec un faible sourire, et puis elle dit à Asselyne:
Il est vrais, mon amie.....il n'est pas beau se rencontrer dans ce jour, mais nous ne devons pas seulement regarder le côté triste.
Aujourd'hui Lysiane nous a tous réunis à nouveau autour d'elle....comme elle l'a fait dans sa vie.

Et même si nous pas le voyons, pas entendre rire, gronder et organiser, nous sommes sûrs qu'elle est toujours avec nous.


et toujour avec un douce sourire, elle ajoute: pour tout ce que tu as besoin, je serai toujour là....pas l'oublier, ma cherie - et lui donne une caresse sur la joue Asselyne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 25 Sep - 11:51

En effet, j'ai fait une erreur dans mes notes.
Bien nous officierons avec Amboise,
Sachez que je respecte votre choix et que je le comprends. 
Puis s'adressa à Amboise, c'est Soeur Mielle, je ne suis pas ordonnée, les circonstances et les paroles de Maximin m'ont permis de réfléchir, pour le déroulement de la célébration, je vous laisse lire le livre des vertus ainsi que le sermon. Si cela ne vous dérange pas. 
je finirai la célébration dans la crypte.

Laissant, Maximin et Amboise parler, elle salua les autres personnes qui vennaient d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3580
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Dim 27 Sep - 22:27

Roseau pénétra au bras de anouchka en la chapelle de la guilde.
Il alla directement devant la sépulture de son amie ,la défunte Lysiane.
Il s'agenouilla et fit un signe de croix très prononcé.
Pleins d'images et de souvenirs lui vinrent dans sa mémoire.
Une larme coula le long de sa joue.
Il serra la main de son épouse qui était restée à ses cotés ,fidéle comme toujours .Dans les bons et mauvais moments.
Il se souvint de la rencontre fortuite qui l'avait emmené à faire la connaissance de la comtesse de Franche comté.
Des lustres ,des années ,des vies auparavant.
Il était responsable du commerce de lorraine.
Et il avait contacté le CAC de FC pour faire des échanges.
Ares von hagen ,qui était devenu un ami.
C'est lui qui présenta à "lys" ,sa personne  et de cette rencontre ,germa l'idée de créer une compagnie commerciale.
à cette époque il y avait une recherche de produits de luxe.
De là naquit la guilde des vadrouilleurs.
Une autre larme perla des yeux rougis de Roseau.
Beaucoup d'amis communs les suivirent immédiatement,emballés par les objectifs et la fraternité voulue.
Roseau se remémora quelques noms qu'il ne pourrait jamais oublier de son vivant.
Cléo ,dite la rousse ,venue avec Vivlyne ,kéra ,lamus et mimirr ,de vrais vadrouilleurs.
Auris qui suivit immédiatement.

lacsap ,avec qui il connut tant d'aventures et mésaventures et manuelam  . Son cousin Uriel ,un saint des saints ,Kessyba l'amie de col à jamais .

goclad ,bambou ,starkel ,titbou ,jean de bien ,barberine..
Ses fidèles amies et amis ,whaou et forest ,sa chérie Anouch ,comme il aime dire.
keldorn ,gio ,roccoco ,.col ,swayna .
Ro. et dead et leurs amis italiens et provençaux ,de vrais amis qui représentent ce que la guilde veut ,entraide ,amitiés et amour.
Roseau pensa à nico ,et pria fort ,comme il pria pour tous ceux qui étaient disparus.
Il pensa aussi à ambroise ,diraak ,asselyne ,maria ,melba ,ilona ,aghatte ,satine ,naelle lysa kate ,alixiane grognon,Rga izual  hersende ,fred et tous les fidèles . ,et tous ceux qui font que la guilde restera une vraie association de gens qui s'aiment et qui vont perpétuer l'héritage de celle qui sera à jamais le symbole de la justice et du partage.Pardon à ceux qu'il a oublié.

Il se dirigea vers Mielle ,Uriel et Ambroise .


Merci de tout coeur d'officier  je pensais qu'il y aurait plus de monde ,mais on est vite oublié dans ce bas monde.

Merci à ceux qui sont présent  ,et prenez soin de vous .


Lança il en rejoignant sa place.
Il s'essuya du revers de la main une dernière  perle de larme qui coulait de nouveau .
larme de bonheur peu être ,car il savait que son amie parlerait de lui à Aristote ,maintenant qu'elle était à ses côtés.


"La non compréhension ,la méchanceté et la bêtise font se séparer les gens.
l'amour et l"amitié les réunis ,nous sommes là pour ça . "

Roseau

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende de Brotel

avatar

Messages : 397
Date d'inscription : 28/04/2013

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Lun 28 Sep - 19:19

Hersende arriva, le coeur plein de chagrin. Le départ de la co-fondatrice de la Guilde était une telle perte pour cette dernière et pour la Provence...
Elle eut un pauvre petit sourire à l'égard des personnes présentes, mais elle ne parvenait pas à prononcer un mot.

Hersende se rappelait la foi que Lysiane avait eu dans la Provence, Etat indépendant, et en sa Marquise pour y projeter la construction de l'arsenal de Marseille, avec la participation de Starkel.
Oh, le projet avait été bien décrié par les mauvaises langues! Mais Lysiane avait tenu bon, et Hersende soutenu l'idée de toute la force de sa conviction que l'arrivée des Vadrouilleurs et la construction de l'arsenal ne pourraient que permettre à la Provence de rayonner davantage. Elles y avaient cru, s'étaient fait confiance l'une l'autre et de là était née une amitié qui ne s'était pas démenti jusqu'au bout quoique'il y eût entre elles une certaine incompréhension vers les derniers temps, incompréhension qu'Hersende regrettait encore plus, maintenant que Lysiane était éteinte...

Mais Lysiane avait une force, était un flambeau pour tous ceux qu'elle avait côtoyés et c'est bien en ce sens que tous se trouvaient réunis là ce soir, en mémoire de celle qui avait été l'âme des Vadrouilleurs.
Hersende pria avec ferveur pour cette grande Dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kessyba
Animatrice
avatar

Messages : 1103
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 30 Sep - 3:00

Elle était la, dans un coin la chapelle, tellement triste et éprouvée par tous ces décès de personnes qui lui avaient été proches depuis si longtemps, qui l'avaient tant soutenue, tant aidée qu'elle ne pouvait pas imaginer ce que serai la vie sans eux!
 Pourtant elle savait qu'il fallait continuer...pour eux il fallait aller de l'avant même si la tristesse et le manque sont parfois difficiles à supporter, même si le cœur garderait à jamais ses blessures, la mémoire serait toujours là pour faire revivre nos chers disparus.
 Elle pria pour eux pour Lys, pour Nic, pour Carl et pour tout ceux qu'elle n'oublierai jamais!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3580
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Lun 12 Oct - 18:46

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Roseau le Dim 25 Oct - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselyne de Lavieu

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Lun 12 Oct - 23:29

Les quelques rares personnes présentes se recueillaient devant le cercueil de Lysiane, un silence s'était installé et l'on attendait plus que le prêtre pour commencer les funérailles. Ambroise ne lui avait pas donné encore de réponse pour son poème mais elle comptait sur sa gentillesse. Lyne s'inquiétait d'ailleurs de ne le voir revenir pour la messe. Elle eut une pensée pour son mari décédé il y a de cela presque un an et pria serrant son patenôtre entre les mains. Peu de monde était présent et elle s'en étonna. Roseau était toujours agenouillé priant et certainement inquiet lui aussi de cette désertion. Pauvre Lysiane, elle ne méritait pas cela, elle qui était toujours là quand on avait besoin d'elle ... Lyne ne put s'empêcher de verser une larme sur sa joue et de penser " nous sommes peu de chose en ce bas monde" Comme elle regrettait de ne pas l'avoir connu plus tôt, elle lui aurait dit combien elle l'appréciait. Ro avait été vraiment extraordinaire avec Lyne, d'une extrême douceur, elle avait su la réconforter.

Ro a écrit:
et toujour avec un douce sourire, elle ajoute: pour tout ce que tu as besoin, je serai toujour là....pas l'oublier, ma cherie - et lui donne une caresse sur la joue Asselyne

Lyne lui avait sourit mais elle avait été très touchée par ces belles paroles. Ro suivait le chemin de Lysiane, elle en était maintenant certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 13 Oct - 21:59

Uriel ne dormait pas, ni plus qu'il n'avait abandonné, il avait attendu, peut-être espérant naïvement que d'autres vinrent.
Pourtant la nouvelle s'était répandue, pourtant les annonces avaient été faites, en plusieurs endroits et par plusieurs personnes, mais rien n'y faisait, une fois partis, beaucoup de souvenirs se perdaient et beaucoup tournaient le dos.

C'était encore plus tragique lorsque cela arrivait alors que l'on était vivant, les morts n'avaient fort heureusement plus conscience de cela.

Il se leva donc et vint se positionner face à l'autel, sans monter sur la marche. Posant la main sur le cercueil, il soupira. Cette perte était énorme, pour tous.


A vous qui êtes présents, je voudrais tout d'abord dire merci d'être là.
C'est là un grand - que dis-je - un énorme hommage que nous allons rendre ce jour à une femme d'exception : Lysiane.

Chacun possède en lui cette étincelle qui peut faire de lui ou d'elle une personne d'exception, mais chez notre amie, ce n'était pas une étincelle, mais un feu ... un feu de joie. Car son aide et sa compassion étaient gratuites, elle ne voulait que personne ne s'en sente redevable et pourtant ... tous autant que nous sommes, nous lui devons beaucoup.
Aujourd'hui, notre présence et une bien maigre manière de payer ce dû, pourtant, cela lui aurait amplement suffit, je le gage.



    Nous avons d’un seul cœur entrepris un voyage ;C’était encore hier, à peine rencontrés.Une voix nous souffla : « Tous deux, vous partirezEnsemble partager la joie d’un seul sillage… ».L’amitié nous porta vers d’inconnus rivagesSur des flots incertains maintes fois chavirés.Si nous voguions parfois, opposant nos beauprés,Au port se retrouvaient nos mats au fil de l’âge.Nos vies s’entrecroisaient aux sources de l’humainS’attendant l’une l’autre à l’angle d’un cheminPour s’offrir tour à tour le miroir de soi-même.Puis un funeste jour il ne resta qu’un seul…Mais la voix de jadis lui dit : « Ton ami t’aimeAujourd’hui comme hier. Ignore le linceul ! »


Il se tourna alors vers Ambroise ou Mielle pour qu'ils entament les funérailles religieuses.


Dernière édition par Uriel le Mer 14 Oct - 7:23, édité 1 fois (Raison : edit : fôôôôtes !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombas

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 16/11/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 14 Oct - 0:58

Col se devait de venir dire un dernier au revoir à celle qui avait fait la guilde avec roseau.
Il bénit le corps et se mit assis à cotés de kessyba qui pleurait.
Une larme lui vint à l'oeil aussi et en attendant le début de la messe se rémérora toutes les aventures vécues ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anouchka

avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 10/02/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 14 Oct - 1:16

Anouchka était arrivée juste derrière son tendre époux. Elle avait eu du mal à vivre le départ de Lysiane. Elle ne s'y attendait pas.
Pour elle , tout comme beaucoup de personne, elle avait vu Lysiane comme une partie intégrante de la Guilde et il lui avait toujours semblé qu'elle était immortelle. Jamais elle n'aurait pu penser que s'éteigne une telle femme.
Elle l'aimait beaucoup et c'est le cœur bien lourd qu'elle était là aujourd'hui.
Prenant sur elle en venant, afin de lui rendre le dernier hommage qui lui était dû.

Le regard empreint de tristesse et perdu dans le vide, elle tenait par la main la fillette qu'ils avaient recueilli avec Roseau.
Son autre main s'était glissée instinctivement dans celle de son mari. Il ne parlait plus beaucoup ces derniers temps, il était bouleversé et c'était plus que palpable.

Quelques personnes étaient là, tous profondément affectés de ce qui arrivait.
Et lorsque Uriel prit la parole, une larme roula sur sa joue. Elle était très touchée des ses paroles qui venaient du cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Honorine*

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 14 Oct - 15:16

Elle venait juste d'apprendre la nouvelle, mais quelle triste nouvelle. Aussitot, l'achevêque fit préparer ses affaires afin de faire diligence vers la Provence. Contrée où elle avait officié un temps mais où elle n'avait pas réussie à trouver sa place. Sans doute encore trop meurtrie par tout ce qu'elle avait enduré lors de son long périple à l'évêché de Genève.
C'était à cette époque là d'ailleurs qu'elle avait entendu parler de la défunte. Puis cette noble personne l'avait aidée maintes fois et de maintes façons mais toujours avec gentillesse et humilité. Donc c'est sans se poser de questions qu'elle décida d'aller assister aux funérailles.



Le voyage se passa tranquillement, Honorine priait et méditait lorsqu'elle voyageait et son esprit toujours en osmose avec le Très Haut, elle ne voyait pas le temps passer.


Son amie Anouchka, qui lui avait appris l'avis d'obsèques, lui avait aussi expliqué comment se rendre à la chapelle de la compagnie et c'est donc là qu'elle arriva.


En entrant dans le lieu saint, elle traversa l'allée centrale et alla s'assoir, saluant d'un léger signe de la tête les quelques personnes qui se tenaient là. Visiblement, la cérémonie funèbre n'avait pas encore commencée. Elle n'était donc pas encore autant en retard qu'elle le craignait.

_________________
Archevêque de Vienne 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3580
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 16 Oct - 1:35

Roseau sentit la main de sa femme se resserrer sur ses doigts lorsque uriel prit la parole.
Comme d'habitude il trouvait les mots qui s'imposaient et de circonstances.
Roseau regarda anouchka et la jeune fille qui était devenue sa fille adoptive.
Ce n’était pas beaucoup  ,mais deux personne qui étaient chères pour lui.
Comme en cette petite chapelle ,peu de gens ,mais que des gens qui ont compté pour lysiane.
Lysiane aimait pas les grands rassemblement  ,roseau le savait,et l'intimité de proches lui allait mieux.
Roseau vit arriver monseigneur honorine et en fut surpris.
Dieu avait du trouver que ça manquait de dignes représentants ,pour déléguer un archevêque.
Il suçota  à l’oreille de anouchka ce qui venait de lui passer par la tête ,et celle ci acquiéssa .
Il alla voir honorine et lui dit.

C'est un honneur que vous nous rendez d’être là et je vous remercie Monseigneur.
J'ai une faveur à vous demander

Pouvez vous officier afin de rendre l'hommage mérité ,pour lysiane.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghandi57

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 16 Oct - 1:46

ghandi etait là aussi au fond de l'église .
il avait une pensée pour son pote keldorn de brignolles qui etait parti aussi.
que des pertes
il allait prier pour tous lysiane keldorn et gio et tous les autres disparus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Honorine*

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 14/10/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 20 Oct - 22:49

Honorine était en train de prier intérieurement lorsqu'elle vit arriver Roseau vers elle.
Un peu perdue dans ses pensées, elle le salua tout d'abord d'un signe de tête. La dernière fois qu'elle l'avait vu c'était pour une chose bien plus heureuse puisque c'était le jour de ses épousailles. Un peu surprise de la demande qui lui était faite, elle lui répondit à voix basse pour ne point déranger les personnes qui étaient présentes et qui se recueillaient.

- Bonsoir Roseau, heu ... oui bien entendu que je vais officier ces funérailles.

Elle lui posa la main sur l'épaule en signe de compassion, son visage montrait même une certaine contrariété. Et elle se dirigea vers le cercueil. Les bougies avaient déjà été mise en place.


Elle se plaça face à l'assemblée et prit la parole, quelque peu émue.

Bonjour à tous et merci d'être là,

Nous voilà rassemblés dans cette chapelle en ce triste jour pour célébrer les funérailles d'une grande et merveilleuse Dame ... Lysiane.

Je suis là un peu à brûle pourpoint et je n'ai rien préparé, c'est peut être mieux ainsi, tout viendra du coeur.


Pour commencer, tous ensemble, accueillons sa dépouille . A la fin vous devrez répondre par la phrase rituelle qui est : Seigneur ne détourne pas ton regard de notre amie Lysiane

Après quelques instants de silence, Honorine récita la prière introductive prévue par le dogme aristotélicien .

Après tous nos regards qui ont croisé le sien, qu’elle puisse enfin voir le tien Seigneur.

Après l’amitié qu’elle a reçue et qui a guidé sa vie, accorde lui l’amitié ultime qu'est la tienne Seigneur.

Après les peines et les larmes qui ont obscurci sa vie, illumine sa route pour l’éternité.

Seigneur, nous tournons vers toi nos espoirs à l’heure où disparaît le corps de l’amie qui nous est chère. Accorde-nous l’espérance de la revoir auprès de Toi pour les siècles des siècles.


Et avant de poursuivre, elle atendit la réponse à la prière de la part de l'assemblée.

_________________
Archevêque de Vienne 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3580
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 20 Oct - 23:18

lorsque Monseigneur Honorine lui sus sauta à l'oreille qu'elle allait officier ,Roseau regarda sa femme Anouchka ,avec un soulagement venu de loin.
Il se permit même de lui faire un clin d’œil.
enfin lysiane aurait de vraies obsèques ,même si c’était en comité restreint.
Mais il savait que de son vivant lys aimait trop la foule et préférait la, présence de vrais amis que aux nombreux curieux.
Cela lui allait très bien et il récita plutôt plusieurs fois que une ,la prière d'introduction à cette messe d'hommage à son amie disparue trop tôt.

Seigneur ne détourne pas ton regard de notre amie Lysiane

Seigneur ne détourne pas ton regard de notre amie Lysiane

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselyne de Lavieu

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 20 Oct - 23:35

Asselyne entendit les paroles de Roseau, et sentit son cœur battre. Elle n'en pensait pas moins et était même très déçue de l'attitude de certaines personnes.
Il y a quelques années en arrière, Lyne avait suivi un séminaire de diacre à la Cathédrale de Sens et avait été l'élève d'Ambroise. Elle avait reçu son diplôme de diaconesse mais n'avait encore jamais officié pour des funérailles, elle était prête à remplacer Ambroise ou Dame Mielle s'il le fallait. Un peu plus tôt, elle avait d'ailleurs donné un petit poème à Ambroise qu'elle avait confectionné elle même en lui demandant de bien le réciter tout haut mais à sa grande surprise, il n'était pas réapparut de la sacristie et cela l'inquiétait.


Oui Roseau s'il le faut, si personne dans cette salle ne peut officier à la place de Dame Mielle et D'Ambroise. Je le ferai pour Lysiane, c'était une grande Dame et elle ne mérite pas tant d'indifférence.

Puis Roseau alla voir une autre dame qu'elle ne connaissait pas, sans doute une amie pensa t-elle mais à son grand étonnement, l'amie en question, s'avança quelques minutes plus tard jusque devant le cercueil de Lysiane. Se tournant vers l'assemblée, elle prit la parole. La blonde soupira de soulagement. Enfin, la cérémonie commençait. La jeune femme récita une prière. Lyne était soulagée et ferma les yeux tout en écoutant la prière et répondit de sa douce et encore faible voix.

Seigneur ne détourne pas ton regard de notre amie Lysiane !

Puis Lyne s'approcha doucement de Roseau sans faire de bruit et lui glissa à l'oreille.

Veux-tu que que je fasse une petite éloge funéraire pour notre amie ? la blonde sourit et attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombas

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 16/11/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 20 Oct - 23:49

Col récita cette priére aussi .

Seigneur ne détourne pas ton regard de notre amie Lysiane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 21 Oct - 8:50

Uriel n'était plus clerc et donc, même si il connaissait fort bien la liturgie, il ne pouvait célébrer cet enterrement. Parler, dire quelques mots, un éloge ... cela lui était possible et il avait d'ailleurs débuté ; son amie était aristotélicienne et se devait d'avoir des funérailles faites dans cette foi, il aurait pu simplement réciter les textes, cela ne lui aurait posé aucun problème moral, mais sur le principe, cela n'aurait pas été correct.

Il écouta les paroles d'Honorine et ferma les yeux tout en touchant le cercueil. A n'en point douter, le Créateur avait accordé à Lysiane la félicité car si elle ne la recevait pas alors, personne ne la recevrait.

Il resta silencieux, méditant sur les velléités de la vie sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ro
Admin
avatar

Messages : 2214
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 23 Oct - 11:02

Elle attendait que un clerc avait le courage de presentier la cérimonie pour Lysiane.

Dans sa tete elle disait: " Il est très facile accepter les dons qu'elle a fait dans sa vie et aussi avec son testament, et il est aussi très facile oublier une personne...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselyne de Lavieu

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 23 Oct - 12:04

Lyne se recueillit et se mit à penser à mi-voix...

Pensées:
 


Elle releva alors un peu la tête et scruta l'assemblée réunie, cherchant du regard celui qui l'avait pris sous son aile jadis, comme assistante à l'hospice de Cheny, il lui avait tant appris. Mais elle ne le vit pas. Elle arrêta là ses recherches, se disant qu'il allait bien finir par revenir. Autant rester à sa place pour le moment.

Sans qu'elle s'en aperçoive les larmes coulaient doucement sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3580
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 23 Oct - 12:24

Roseau glissa à l'oreille de RO.

C'est Monseigneur Honorine qui officie et qui a commencé par une prière d’accueil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ro
Admin
avatar

Messages : 2214
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 23 Oct - 12:26

Et elle à l'oreille de Roseau:
...oui oui, mon ami, et j'ai dit ma prière....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 23 Oct - 20:27

Mielle écouta les paroles de tendresse qu'avaient ses amis.  Elle avait fait une promesse, de faire cette célébration elle allait si tenir. mais pour elle ce n'etait pas une promesse, en tant que Diacre, elle ne pouvait concevoir une inhumation sans office religieuse. elle se leva, vayant son confrere un peu perdu dans ses pensées.  Fit face, regarda l'assemblée, on pouvait lire leur tristesse sur le visage  d'une voix douce, elle s'adressa à eux

Chers frères et sœur, croyant ou non croyant, si juste a présent je ne m'étais pas prononcé, j'attendais que l'on m'invite a le faire.

Christos a affirmé : « Il n’est de noblesse que d’âme, et c’est dans votre cœur qu’il vous faut être noble. Mais sachez que même ainsi, vous serez vulnérable, car la noblesse est souvent blessée par la bassesse. »
Lorsque l'un des nôtres part vers la vallée spirituelle le paradis solaire, nous ressentons une grande tristesse parce que nous avons conscience que nous ne la reverrons pas avant longtemps.
Pourtant la mort est le terme naturel de la vie terrestre même si elle peut paraître injustifiée, elle fait partie de la vie. ». Il faut vivre l'abandon, la perte d'un être cher et même si nous devrions nous réjouir de savoir celui que l'on a aimé et maintenant auprès du Très Haut, nous ne pouvons pas nous empêcher d'avoir de la tristesse et de pleurer et nul mot de pourra apaiser cette perte. Car nous ne sommes pas préparer à une telle souffrance.


Fit une pause,
Elle regarda au loin en direction de la porte. Elle avait entendu du bruit. Puis soupira, personne ne l’avait franchi, Mielle avait mis trop d’Esperance dans ses démarches. les mots et les remarques ont été inutiles
Levant les yeux a nouveau l'assemblée puis sur le cercueil devant elle.


- Nous sommes réunis aujourd’hui, pour accompagner Lysiane d'Ormerach dans son dernier voyage.

La baptisée qu’elle était à rejoint la lumière et c'est au Très-Haut que nous le confions dans ce temps de prières et de dernier hommages.. Si nous sommes aujourd'hui dans cette chapelle, c'est aussi pour soutenir la famille, les amis ses compagnons d’armes dans la peine :
Que la foi et l'espérance qui nous animent les aident à porter la douleur de la séparation.
Mais si aujourd'hui, Lysiane d'Ormerach disparait à nos yeux, elle restera présent en nos cœurs et nos mémoires et nous savons qu'un jour nous nous retrouverons sur l'autre rive.


Mais avant toutes choses, demandons pardon au Très-Haut pour les fautes que nous avons commises, adressons-lui cette requête qui en ce jour revêt un sens particulier au regard du passage de la vie terrestre a la vie éternel

Elle joignit à nouveau les mains et récita du plus profond de son coeur  :


Code:
[url=http://zupimages.net/viewer.php?id=14/41/zl2z.jpg][img]http://zupimages.net/up/14/41/zl2z.jpg[/img][/url]

A la fin du confiteor, laissa un instant le recueillement puis reprit :
Sans un mot Mielle montant la petite marche qui la séparait de l'autel, elle avait déposé une Bougie ainsi que les autres symboles. Délicatement elle s'en saisit.
Fit face à l'assemblée, descendit les quelques marches qui la séparaient du défunt
D'une voix douce elle commença par dire :


-Le jour de notre baptême nous recevons plusieurs symbole que nous devons suivre tout au long de notre vie terrestre. Aujourd'hui je vais les renouveler pour son dernier voyage qu'ils l'accompagneront jusqu'au paradis céleste.

elle prit un branche d'olivier, et le bol en terre qu'elle avait déposé sur la tablette prés du cadre.





- Le signe de l'eau, signe de renaissance, par l'immertion un nouveau souffle, l'eau lave les pêches au bapteme l'eau est la vie. aujourd''hui l'eau et source de vie nouvelle auprès du Trés-Haut.


Elle aspergea le cercueil. se recueilla un instant
puis alla prendre le cierge et l'alluma.


- Le signe de la lumière

À lumière, est opposer les ténèbres : le monde sans Dieu, sans foi, le monde de l’origine et du chaos. La vie est du côté de la lumière.

Mielle déposa la veilleuse qu'elle avait fait  pour cette occasion sur le cercueil en disant une phrase

"L’Amitié est la lumière du monde c’est la flamme qui réchauffe notre cœur.
Quelle éclaire maintenant la route de Lysiane d'Ormerach qui la conduit maintenant au Royaume de Dieu !"






Elle resta silencieuse, un instant se recueillant sur son geste.
dans sa main elle avait la Croix la montra à l'assemblée


- Signe de la foi

- Lysiane d'Ormerach  je  dépose cette croix aristotélicienne sur ton cercueil
Cette croix est le signe qui relie Aristote et le Christ, qu'elle soit pour toi signe de salut et de vie éternelle".

Mielle déposa la croix sur le cercueil.



Enchainant sur le symbole de l'amitié. elle avait posé le pain sur l'autel elle alla le chercher en s'adressant a l'assemblée

- Symbole de l'amitié que nous partageons à chaque fin de célébration,  Le pain signe d'amitié, signe de nos prières, signe de notre cœur

Elle déposa le pain sur le cercueil



Pour finir le denier signe, Le signe de la mémoire
Cet enterrement nous rappelle plusieurs choses :

- Le souvenir d'un Ami aristotélicien qui vient de nous quitter. d'une femme  qui avait une histoire, unique, avec Dieu. Qui était entouré de tendresse par Dieu. Qui a fait, ou non, l'expérience de cette tendresse.
Nous voici nombreux dans cette chapelle, autour de  Lysiane, pour prendre conscience de ce lien d'amour qui l'a toujours uni Dieu, qui unit Dieu à chacun de nous, à tout instant.
- La mort viendra pour chacun de nous. pour les uns tôt, pour les autres plus tard. Pour les uns dans leur jeunesse, pour d'autres dans leur vieillesse.
Le Seigneur nous prévient : "Soyez prêts, soyez toujours prêts car vous ne savez ni le jour ni l'heure".
Aristote nous a guidé et Christos nous invite à prendre exemple sur lui, à trouver notre joie à vivre pour les autres, à aimer comme ils nous ont aimés.
Notre présence ici est prière. Nous invoquons Aristote qu’il mesure les péchés de notre soeur et que Christos intercède auprès du seigneur pour qu’il le reçoive en son Paradis.


Mielle retrouna devant l'autel, laissant l'assemblée se recueillir avant de continuer la célébration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 23 Oct - 23:06

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3580
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 23 Oct - 23:51

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Sam 24 Oct - 12:22

**
Mielle prit la parole à nouveau Lorsque l’on vit un deuil, les mots font souvent défaut pour décrire ce que l’on ressent. On peut se sentir isolé, submergé par ses émotions et surtout bien seul avec sa douleur, mais aujourd'hui nous sommes la pour parger ensemble ce moment douleureux

Rendre mémoire, que ce soit parce qu’un de ses proches nous le demande ou parce que nous y tenons personnellement, rendre hommage publiquement au défunt peut faire beaucoup de bien. Beaucoup de bien d’abord  parce qu’en écrivant un texte hommage    nous pensons à elle, nous remémorons les meilleurs moments passés en sa compagnie.
Beaucoup de bien ensuite parce que sa famille et ses amis le redécouvrent au travers de notre regard parfois différent du leur, mais non moins précieux.
Et beaucoup de bien enfin parce qu’un au revoir ou un adieu est souvent indispensable pour commencer le chemin du deuil.
La prose ou le poème d’un écrivain peut parfois correspondre à la personnalité ou aux goûts de celui qui vient de mourir … mais il s’agit de choisir minutieusement le message que l’on veut faire passer. Plus intime et plus personnel sera souvent le discours qui vient du cœur.  


Mielle fit une pause, puis regarda Honorine et l'invita à témoigner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3580
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 27 Oct - 23:10

Roseau écouta religieusement les paroles de Mielle.
Des paroles d'amour et de foi .
Des paroles réconfortantes.
Que Mielle et honorine se partage cette cérémonies l'émouvait beaucoup .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselyne de Lavieu

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 28 Oct - 13:38

Lyne essaya de calmer les larmes lui coulant sur les joues, le cœur serré, elle ferma les yeux tout en buvant les paroles de Dame Mielle.
Par Aristote, ce que cela pouvait être éprouvant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ro
Admin
avatar

Messages : 2214
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 28 Oct - 13:54

Les paroles de Mielle écrivaient ce que Ro avait dans son coeur.
Lysianne etait une personne très importante pour Ro, et pour tous qui l'avaient connue.
Elle meritait de rester dans la memoire de chaque Vadrouilleur et non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 28 Oct - 14:46

Uriel écouta avec intérêt ce qui se disait. De très belles paroles furent dites par Mielle, avec douceur et amitié.

Depuis à peu près deux années, il considérait encore moins la mort comme une finalité, l'ayant lui-même expérimenté de manière assez particulière.
Auprès des Maîtres de l'Orient, il avait par ailleurs appris que certaines âmes n'avaient pas terminé leur transcendance et pouvaient renaître dans un nouveau corps, sans pour autant se souvenir de leur vie passée. L'un des moines du monastère des montagnes lui avait révélé que parfois, certaines personnes particulières pouvaient accéder aux souvenirs de leurs vies passées, mais inévitablement, ils renaissaient nouveaux-nés, et vivaient une vie entière.

En ce qui concerna Lysiane, il avait le soupçon qu'elle était arrivée à la finalité, là où les âmes trouvent leur plénitude, qu'on l'appela Paradis Solaire, Jardin des Délices ou encore que le cycle des réincarnations fut brisé.

Toujours était-il qu'aucun ici ne reverrait Lysiane en ce monde et qu'il faudrait attendre encore quelque temps pour la retrouver, où que ce fut ... en cela, chacun était d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 30 Oct - 15:49

**
Mielle regarda Honorine la voyant trop émue pour rependre la parole, elle s'adressa à elle : Honorine, je vais appeller Asselyne de Lavieu, je sais qu'elle a envie de parler de son amie. Puis si vous vous sentez mieux vous pourrez intervenir après.

Asselyne, Je vous invite approcher à venir temoigner et honorer la mémoire de votre amie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselyne de Lavieu

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Ven 30 Oct - 18:54

Asselyne remercia Mielle de lui laisser la parole et laissa à l'assemblée un moment de silence et de recueillement devant le cercueil de feu Dame Lysiane d’Ormerach et rejoignit l’officiante. Lyne n’était pas la mieux placée pour parler de Lysiane, d’autres la connaissaient mieux qu’elle et depuis plus longtemps mais pour son amie, pour Lysiane, elle se devait de lui rendre un dernier hommage. Avec émotion, elle prit la parole regardant au fond de la salle pour ne pas perdre le fil de sa pensée.

Nous sommes aujourd’hui réunis en ce lieu, pour les funérailles de notre amie Lysiane. Sa mort si inattendue, nous a tous anéanti.

Nous sommes tous bouleversés. Ce deuil est difficile à supporter. Mais je sais que là où elle se trouve, elle est heureuse. On aimerait tant qu’elle soit là pour nous remonter le moral avec son sourire, son humour et ses mots.

Hélas, elle a laissé un grand vide. Sans Lysiane, l’ambiance n’est plus la même. Mais la vie continue. Nous espérons pouvoir la rencontrer un jour au paradis solaire.
C’est l’endroit où elle mérite de se retrouver après tout le bien qu’elle a fait. Son dévouement, Sa gentillesse, et sa générosité ont fait d’elle, quelqu’un d’inoubliable. Elle a toujours été là pour aider les autres et les encourager dans les moments difficiles. Pour tout cela, nous te remercions.

S’il y a un mot qui définit à la perfection notre amie, c'est Franchise. Car elle en était l'incarnation, même si cela ne plaisait pas à certain d'ailleurs. Mais dans mon cas, c'était pour moi, sa qualité première!  Bien sûr, on ne peut parler de Lysiane sans parler de sa gentillesse, sa joie de vivre et son envie de tirer les gens vers le haut. Il n'y a pas de mot pour la décrire,  c'était pour nous, pour moi,  une grande Dame et une grande Amie qui aura laissé une trace plus que bénéfique et immuable sur notre route et pour la guilde.

Ton souvenir restera à jamais gravé dans nos cœurs. Ils ne s’effaceront pas, même avec le temps, et notre séparation n’est que temporaire.
Le Très Haut t’a rappelé à Lui aujourd’hui, mais notre tour viendra également un jour ou l’autre pour nous tous.

Lys, tu vas désormais rejoindre la lumière et l'éternité, car oui, un jour une personne qui m'est chère m'a dit que l'on ne partait pas tout de suite, que l'on restait quelques temps avant le grand voyage. Ainsi, je me plais à m'imaginer que tu es là, auprès de nous et que tu vois à quel point tu es une personne précieuse pour nous tous.

Lys, je te remercie pour ce que tu es, une personne juste, attentionnée, généreuse, gentille...et j'en passe...

Ton altruisme m'a ébloui, tu vivais pour les autres plus que pour toi.

La mort n'est pas l'obscurité. C'est une lampe qui s'éteint car le jour se lève...


Puis Lyne regarde l'assemblée et s'adressant à tous

Nous savons que cette perte nous affecte tous. Mais contentons-nous de ces souvenirs qu’elle nous a laissés dans le cœur et dans l’esprit, de cette formidable personnalité qu’elle représentait pour nous, de cette vie exemplaire que l’on ne cessera jamais d’aimer.

Ne pleurons pas de l'avoir perdue, mais réjouissons-nous de l'avoir connue...

Oui, nous resterons tous fiers de toi.  Là où tu es, nous te disons tous, merci de ton amour, de ton amitié et de ton exemple. Tu resteras dans notre esprit et nos cœurs à jamais.

Ne soyons plus tristes, nous la reverrons un jour. Je suis sûr que Lysiane nous attend déjà. Elle est l’Éclaireur de nos vies. Elle est la Madone des Vadrouilleurs !

Au revoir ma très chère amie et repose en paix. Nous t’aimons tous très fort.



Lyne baisse la tête et récite le Credo, sa voix est nouée, elle toussote pour se l’éclaircir.

Asselyne a écrit:


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.


Elle fait une pause quelques secondes,avale sa salive, elle a des difficultés à retenir ses larmes, qu elle essuie rapidement du revers de la main, et reprend....

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine ;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


Elle se signe alors, et retourne s'asseoir, la tête basse et les yeux rougis par les larmes laissant la place au suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Dim 1 Nov - 21:51

**
Mielle avait écouté attentivement les paroles d'Asselyne, récitant avec elle le credo et en unit avec l'assemblée. C'était la première fois qu'elle ferma les yeux pour réciter le crédo. Elle n'avait pas envie de voir l'assemblée en pleureurs, elle préféra se recueillir en repensant au sens des mots qu'elle prononçait


Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant, 
Créateur du Ciel et de la Terre, 
Des Enfers et du Paradis, 
Juge de notre âme à l'heure de la mort. 

Et en Aristote, son prophète, 
le fils de Nicomaque et de Phaetis, 
envoyé pour enseigner la sagesse 
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés. 
Je crois aussi en Christos, 
Né de Maria et de Giosep. 
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis. 
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce, 
Il est mort dans le martyr pour nous sauver. 
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut. 
Je crois en l'Action Divine ; 
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible; 
En la communion des Saints; 
En la rémission des péchés 
En la Vie Eternelle. 

AMEN 

Elle la remercia d'un signe de la tête, tout en lui serrant légèrement la main au passage, signe d'amitié et de partage. 
la laissant reprendre sa place. Elle regarda à nouveau Honorine. se demandant si elle allait prendre la parole.
en attendant, elle s'adressa à nouveau à l'assemblée.
d'une voix douce elle demanda s'il y avait une autre personne qui souhaitait rendre parler de leur amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Lun 2 Nov - 12:40

La mâchoire serrée par la perte de cette inestimable personne, Uriel, si il était serein, n'en était pas moins triste. Il avait écouté les témoignages et même si il avait déjà pas mal parlé, il se leva, lui aussi à l'invitation de Mielle.

Il termina de réciter le Credo ...


    Je crois en Dieu, le Très-Haut tout puissant,
    Créateur du Ciel et de la Terre,
    Des Enfers et du Paradis,
    Juge de notre âme à l'heure de la mort.

    Et en Aristote, son prophète,
    le fils de Nicomaque et de Phaetis,
    envoyé pour enseigner la sagesse
    et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

    Je crois aussi en Christos,
    Né de Maria et de Giosep.
    Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
    C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
    Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
    Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

    Je crois en l'Action Divine ...
    Et en la Vie Éternelle.

    Car en vérité, c'est là ma foi
    .


... avant de se placer devant l'autel et de parler.


Je vais certainement redire ce qui a déjà été dit ... mais soit ...

Bien peu sauraient égaler Lysiane en gentillesse et en compréhension ... Lysiane c'était la générosité incarnée - tous ici ont bénéficié de ses bienfaits, de son soutien inconditionnel, elle n'avait pas son pareil pour trouver LA solution pour tous nous encourager et nous aider à aller de l'avant.
C'était aussi une femme de caractère qui savait faire entendre son avis, lorsqu'il le fallait mais toujours en respectant tout le monde.

Je n'ai pas peur de le dire, c'est grâce à elle si je suis toujours parmi vous aujourd'hui ... si elle n'avait pas été là, je serais certainement mort dans les sables du désert, et c'est en pensant à elle et à tout ce qu'elle avait déjà accompli que j'ai trouvé la force de ne pas abandonner et à faire le choix de répondre "oui" au Créateur pour rejoindre l'un ou l'autre monde.

Dans ma vie, j'ai vu beaucoup de gens partir, j'ai célébré - à l'époque où j'étais encore clerc - de nombreux enterrements ... on apprend d'ailleurs, dans une large mesure à se détacher de la souffrance qu'engendrent ces derniers ... Mais on ne s'y habitue jamais ... certaines personnes, en partant, laissent en nos coeurs un tel vide que rien ne pourra jamais le remplir, et il faudra vivre avec cela jusqu'à la fin de nos jours.

Aujourd'hui, je te laisse partir, mon Amie, et garde confiance qu'un jour, nos routes à nouveau se croiseront.


Il termina ainsi, avant de rejoindre sa place ; Uriel n'avait aucune honte des larmes qui coulaient en se moment sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kessyba
Animatrice
avatar

Messages : 1103
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Lun 2 Nov - 15:10

Kessy récita le crédo la gorge serrée et la voix éraillée en pensant au vide qu'elle ressentait chaque fois qu'elle se rendait à la guilde depuis la disparitions de Lys, mais aussi de ses amies qui depuis avaient elles aussi disparue Auris, Vivlyne, Gwenaelle, Lysa-Kate, Kera, Alixianne, toutes lui manquaient beaucoup et elle avait le sentiment que c'était toute l'âme de la guilde qui s'en allait avec Lys.


Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant, 
Créateur du Ciel et de la Terre, 
Des Enfers et du Paradis, 
Juge de notre âme à l'heure de la mort. 

Et en Aristote, son prophète, 
le fils de Nicomaque et de Phaetis, 
envoyé pour enseigner la sagesse 
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés. 
Je crois aussi en Christos, 
Né de Maria et de Giosep. 
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis. 
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce, 
Il est mort dans le martyr pour nous sauver. 
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut. 
Je crois en l'Action Divine ; 
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible; 
En la communion des Saints; 
En la rémission des péchés 
En la Vie Eternelle. 

AMEN 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ro
Admin
avatar

Messages : 2214
Date d'inscription : 10/11/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Lun 2 Nov - 20:08

Aussi Ro recita le Credo en italien et dans sa tete
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forest

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 3 Nov - 1:59

Forest était venue rendre un dernier hommage à son amie Lysiane, elle avait été très étonnée de sa mort, elle était, il y a peu encore en très grande forme.

Elle s'était assise au fond de la chapelle, là où personne ne pouvait la voir, elle regarda les personnes qui étaient là, elle ne connaissait pas tout le monde.

Ses pensées vagabondèrent vers des endroits lointains, où Lysiane était encore là, et elle menait à bien la dernière quête. Elle essuya une larme du revers de la main.

C'était le moment de réciter le crédo


Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant, 
Créateur du Ciel et de la Terre, 
Des Enfers et du Paradis, 
Juge de notre âme à l'heure de la mort. 

Et en Aristote, son prophète, 
le fils de Nicomaque et de Phaetis, 
envoyé pour enseigner la sagesse 
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés. 
Je crois aussi en Christos, 
Né de Maria et de Giosep. 
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis. 
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce, 
Il est mort dans le martyr pour nous sauver. 
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut. 
Je crois en l'Action Divine ; 
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible; 
En la communion des Saints; 
En la rémission des péchés 
En la Vie Eternelle. 

AMEN 


Elle le récita en baissant la tête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mer 4 Nov - 18:34

**
Elle regardait l'assemblée ainsi que les personnes qui rentraient, elle se demandait si elle devait reprendre la parole ou laisser encore une temps a l'hommage. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselyne de Lavieu

avatar

Messages : 789
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Sam 7 Nov - 23:26

Pour beaucoup de ceux qui ont fait un discours, parler était difficile, ils étaient en larmes pour la plupart. C’était très émouvant...
Mielle regardait la salle attendant sans doute, une autre personne venant honorer la mémoire de Lysiane.
Beaucoup de gens connaissaient Lysiane mais, peu était venu parler d’elle. Lyne, tout comme Mielle, attendait que la cérémonie continue, regardant discrètement de temps en temps, l'entrée de la chapelle.

Au bout d'un moment, voyant que personne ne s'avançait vers l'autel, Lyne fit signe à Mielle de continuer la cérémonie. Si quelqu'un avait voulu prendre la parole, il l'aurait déjà fait pensa la blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mielle de Lauvain



Messages : 12
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   Mar 10 Nov - 22:44

**
Mielle avait laissé suffisamment de temps pour une intervention, elle se le va regarda le cercueil soupir puis prit place à nouveau devant l'ambon. Ouvrit son livre de vertus qu'elle avait préalablement marqué a l'aide
d'un signé

Approcha, le cierge d'avantage pour éclaire les pages
d'une voix douce, elle commença la lecture.

Gloire à toi Seigneur

Chapitre VII - « Le paradis »

1 Les sept anges se tenaient face à moi. Ils arboraient un grand sourire plein de gentillesse que venait souligner leur regard plein de tendresse. Pour la première fois depuis que j’avais laissé mon chien seul dans le champ, je me détendis et m’emplis de la sérénité qu’ils dégageaient. Ils m’aidèrent à me lever et Michel, le plus robuste, me fit monter sur son dos. Je rougis à l’idée de chevaucher un Archange comme un cheval. Mais ils rirent tous, voyant la gêne s’afficher sur mon visage. Ces rires n’étaient pas moqueurs, mais pleins d’amitié.

Mielle fit une pause, regardant l'assemblée en pleure, elle s'adressa a eux, je vous invite fermer les yeux et écoutez… Écoutez, baignez-vous dans cette histoire, imaginez-vous êtes en présence de votre amie qui vous tend la main.

2 Alors, sept grandes paires d’ailes magnifiques s’étendirent. Ils s’approchèrent du bord et se laissèrent tomber. Je hurlai de terreur, mais mon cri s’étouffa lorsque les Archanges redressèrent leur vol et s’envolèrent vers la soleil. Je pus voir sous moi l’ensemble de la lune et me promis intérieurement, si l’occasion m’en était donnée, de toujours vivre dans la vertu, suivant les préceptes d’Aristote et de Christos, afin de ne jamais plus retourner dans un endroit aussi sordide. Galadrielle me lança un sourire complice et me dit:
“C’est bien. Tu as pris une judicieuse décision. Puissent les autres vivants faire la même.”

3 Je me demandais comment elle avait pu connaître aussi bien le fond de mes pensées. Mais mon esprit fut bien vite plutôt intéressé par le spectacle qui s’offrait à moi. Nous venions de quitter la lune et nous volions dans l’espace qui la sépare du soleil. Les étoiles s’offraient à mon regard comme autant de spectacles magiques. Je pouvais même discerner de nombreux autres astres dont je ne connaissais pas l’existence, ne pouvant être vus depuis le monde. Mais l’essentiel de ma vision était occupé par ce soleil immense, brûlant, que je n’avais jamais vu d’aussi près. Je me sentais comme une mouche face à une vache: minuscule.


fit une pause elle, avait du mal a lire, a chaque fois elle avait une émotion en lisant ce texte. Elle partageait également la tristesses de l'assemblée. Prit une profonde respiration et reprit la lecture.,

4 Nous nous approchâmes si près de l’astre divin que des flammes de plusieurs lieues de long nous frôlèrent. Je me demandai si je n’allais pas partager avec les sept Archanges une bien funeste fin. Mais Michel, sur lequel j’étais toujours juché, me dit: “N’aie crainte et regarde.”.
Je vis alors les flammes qui couvraient le soleil s’ouvrir, pour laisser place à un magnifique spectacle. Sous cette couche brûlante se trouvait ce dont j’avais entendu parler depuis ma plus tendre enfance, sans jamais savoir ce en quoi cela consistait : le Paradis !

5 Nous atterrîmes dans un lieu magique. Tout était baigné d’une douce lumière. Où que je regardais, je ne trouvais pas la moindre obscurité. A perte de vue, il n’y avait ni habitation, ni la moindre construction. Ceux qui avaient faim se servaient sur les arbres fruitiers. Ceux qui appréciaient les plaisirs de la détente s’allongeaient dans l’herbe. Des enfants jouaient innocemment, riant et courant à travers les hautes herbes. Les sept Archanges me prévinrent qu’ils devaient me laisser, leur mission étant terminée. Je les remerciais grandement et leur dis au revoir.

6 Je décidai de visiter ces lieux enchanteurs. Tous ceux que je rencontrais me souhaitèrent la bienvenue en me souriant. Je leur rendais leur sourire et les remerciais. Tout respirait le bonheur, la bonté et la joie. Alors que je m’approchai d’une petite fontaine où l’eau semblait si claire que je ne résistais pas à l’envie de m’y désaltérer, je vis deux hommes discuter. Ils me remarquèrent et me firent signe de venir. J’eus alors en face de moi rien de moins qu’Aristote et Christos. Ils m’accueillirent avec la plus grande gentillesse. Ils me demandèrent si les lieux me plaisaient et si j’avais fait un bon voyage. J’étais si ému que je ne savais pas quoi répondre. Je bafouillai quelque vague parole, alors que j’essayai encore de réaliser qui se trouvait devant moi. C’est alors que j’entendis une voix.


Louange à toi Seigneur

Un long silence se fit avant que Mielle ne reprenne pour son homéli, invitant l'une des soeurs a venir lire la suite du Chapitre VIII - « La résurrection »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Funérailles de Lysiane d'Ormerach   

Revenir en haut Aller en bas
 
Funérailles de Lysiane d'Ormerach
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Funérailles de Lysiane d'Ormerach
» Funérailles de Freyelda et Carnil
» Registre des funérailles à Poitiers
» Des funérailles de Juliette d'Harles
» Registre des Funérailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vadrouilleurs, Guilde marchande des Royaumes, Flotte commerciale :: Accueil :: Bienvenue :: La Chapelle Saint Paulos-
Sauter vers: