Les Vadrouilleurs, Guilde marchande des Royaumes, Flotte commerciale

Forum annexe des Royaumes Renaissants
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Signatures pour sauver les abeilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Signatures pour sauver les abeilles   Mer 30 Jan - 17:19

Incroyable! 500,000 signatures en moins de 24 heures. Signez et diffusez notre campagne -- et soyons 2 millions avant le RDV crucial de demain!

Chères amies, chers amis d’Avaaz,

Dans le monde entier, les abeilles sont menacées d’extinction et l'agence sanitaire européenne vient de reconnaître la toxicité de certains pesticides. Nous avons 24 heures avant une rencontre-clé: mobilisons 2 millions de personnes pour sauver les abeilles. Cliquez ici pour agir maintenant:

Dans le monde entier, des milliards d’abeilles meurent en silence, menaçant nos cultures et notre alimentation. Mais dans 24 heures, l’Union européenne pourrait interdire les pesticides les plus dangereux et ouvrir la voie à une interdiction internationale qui pourrait bel et bien sauver les abeilles.

Quatre pays européens ont déjà interdit ces poisons; les colonies d’abeilles s’y reconstituent lentement. Voilà quelques jours, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a déclaré pour la première fois que certains pesticides tuent les abeilles. Aujourd’hui, juristes et députés européens appellent à une interdiction totale. Mais Bayer et d’autres producteurs de pesticides mènent un lobbying acharné pour maintenir leurs produits sur le marché. Si, massivement, nous dénonçons leur action, nous pourrons pousser la Commission européenne à faire passer la santé des citoyens et la protection de l’environnement avant les plus-values de quelques actionnaires.

Heureusement, nous savons que nos voix comptent! L’an dernier, nos 1,2 million de signatures avaient forcé les autorités américaines à engager une consultation sur les pesticides. Aujourd’hui, avec 2 millions de signatures, nous pouvons convaincre l’UE de se débarrasser de ces poisons et paver la voie à une interdiction planétaire. Signez cette pétition urgente essaimez en l’envoyant à tous vos proches. Avec des députés européens, nous remettrons votre message lors de la réunion-clé qui aura lieu à Bruxelles cette semaine:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les abeilles ne servent pas uniquement à produire du miel: elles sont essentielles à la vie sur Terre et pollinisent chaque année 90% des plantes sauvages et cultivées. Ces dernières représentent une valeur d’environ 40 milliards de dollars et plus d’un tiers des disponibilités alimentaires mondiales. Si les abeilles disparaissent, nos fruits, légumes et noix préférés pourraient disparaître des étals.

Au cours des dernières années, les colonies d’abeilles ont fortement décliné. Des espèces se sont déjà éteintes et certaines espèces américaines ont vu leurs colonies décimées, réduites à 4% de leur population habituelle. Les scientifiques cherchent des réponses depuis longtemps, et aujourd’hui, l’EFSA affirme que certains pesticides, les néonicotinoïdes, pourraient être responsables de ce massacre. La France, l’Italie, la Slovénie et même l’Allemagne, pourtant patrie de Bayer, l’un des plus grands producteurs de ces pesticides, les ont déjà interdits. Mais Bayer continue d’exporter son poison dans le monde entier.

Aujourd’hui, nous entrons dans une phase cruciale pour l’interdiction des pesticides. Les députés européens intensifient leur pression sur la Commission et certains pays pour faire adopter une loi contre ces poisons. Nous pouvons les aider par un soutien citoyen massif contre ce puissant lobby. Signez cette urgente pétition adressée aux responsables européens et partagez cet e-mail autour de vous:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les menaces s'accumulent sur la biodiversité qui nous permet de vivre et d'admirer la nature. Les membres d’Avaaz s’unissent une fois encore pour protéger les animaux en danger,grands ou petits. Qu’il s’agisse de gagner une bataille pour empêcher la Commission baleinière internationale de légaliser le meurtre de ces géants des océans ou qu’il s’agisse de sauver les abeilles, ces minuscules créatures dont la nature est si dépendante, nous allons nous unir pour défendre le monde que nous voulons.

Avec espoir,

Luis, Ari, Alice, Iain, Ricken, David, Alaphia et toute l’équipe d’Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS:

Pesticides: un risque enfin admis pour les abeilles (Le Monde)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un pesticide pour expliquer l’effondrement des colonies d’abeilles (Conso-Globe)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La pollinisation (Agriculture.technomuse.ca)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Donnons une chance aux abeilles (Alliance des Verts Européens, communiqué)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’EFSA identifie les risques associés aux néonicotinoïdes pour les abeilles (EFSA)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Lysiane le Mar 2 Déc - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auris de Laas Tor
Admin
avatar

Messages : 5988
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Fantôme àMarseille, mais auparavant partout ailleurs .. surtout dans l'ombre .. ou à la barre !

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mer 30 Jan - 17:44

Fait !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je garde cette bannière pour qu'on voie qui je suis, mais les infos ne sont définitivement plus à jour, je ne suis plus dame de rien ni épouse, mais je suis toujours dans l'ombre, ça c'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Jeu 31 Jan - 10:21

J'avais déjà signé car déjà reçu par ailleurs Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Jeu 31 Jan - 16:34

C'est vrai que ceux qui se sont inscrits à Avaaz reçoivent désormais leurs messages d'appel aux votes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3663
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Jeu 31 Jan - 17:34

signé aussi

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan_masselet

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/04/2012
Localisation : 4° N , 2° E

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mar 26 Mar - 20:57

Ben ...j'ai pas signé ... Rooo le vilain ....
J'ai connu le débat sur le Gaucho , cet insecticide utilisé sur les semences et responsable d'une sur mortalité . A l'époque , deux insecticides étaient sur la touche : le Gaucho , commercialisé par Bayer et le Régent .

En 2007 , le régent (Fipronil) est autorisé par la cee :
La directive 2007/52/CE du 16 août 2007 a donc inscrit le fipronil, en tant qu'insecticide destiné au traitement des semences, à l’annexe I de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] des substances actives autorisées dans la composition des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. La Commission européenne demande dans cette directive aux États membres d'accorder une attention particulière notamment à la protection des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], et à la réalisation d'études complémentaires sur l'évaluation du risque pour les abeilles, et en particulier le couvain d'abeilles.

Bien entendu ... peanuts ...... car qui fait les études ? ben les producteurs de ces substances bien entendu ... Juge et partie ... belle manière de promouvoir son produit .
Il faut savoir d'ailleurs que ce gentil insecticide est utilisé , et avec une plus value majeure , sur nos chiens et nos chats , sous le nom Frontline , pour traiter notamment les puces . Et là c'est jackpot assuré ..
.
J'ai eu une discussion avec un gars de l'INRA qui était surpris et m'a dit qu'il comprenait "que les enfants ne retrouvaient plus le chemin de l'école" ... Mais ce qu'il ne savait pas et qui est bien pire encore , c'est que certains parents utilisent ce produit pour traiter les poux sur la tête des enfants . Normal quand on sait que la rémanence (persistance du produit) est énorme , d'ailleurs on l'utilise pour traiter les termites ... c'est pour dire .
J'ai eu moi même l'occasion de recevoir ce genre de demandes de parents "qui avaient eu l'information sur les poux " , et qui m'a été confirmé par une institutrice qui était outrée . Elle a fait remonter à l'inspection d'académie , mais on n'a jamais eu de nouvelles .

Donc , pourquoi je signe pas ? Et bien , d'abord parce qu'une pétition n'est rien par rapport au lobbying pratiqué par l'industrie , que ce soit pour les pesticides , les herbicides (le magnifique round'up si peu toxique ...) . Face à cela , seule une agriculture responsable serait la solution . Et même si les agriculteurs prennent conscience qu'ils deviennent les esclaves de l'industrie du biocide , il y a encore beaucoup à faire . On parle beaucoup de la viande et de ses défauts , mais franchement , quand on voit ce que contiennent les céréales , fruits et autres légumes ... ben ...beurk ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mar 26 Mar - 21:14

L'agriculture bio.
Ou encore mieux, cultiver soi-même, sans mettre de produits chimiques et en utilisant les naturels (style purin d'orties, de rhubarbe, de consoude, ...).
Faire des échanges avec des voisins qui cultivent aussi de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan_masselet

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/04/2012
Localisation : 4° N , 2° E

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mar 26 Mar - 21:19

t'as une recette de purin de rhubarbe ? Chez moi on l'utilise en tartes ^^ . Je savais pas que ça se faisait .
Sinon le bio , oui .... un pis aller .... mais ça nourrira pas la population mondiale .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mar 26 Mar - 21:25

Le purin de rhubarbe, utile contre les limaces et escargots qui viennent te pourrir tes cultures.
Tu utilises uniquement les feuilles pour le purin (ça tombe bien puisque ce sont les bâtons qui servent pour la cuisine Smile), donc tu remplis ton seau de feuilles, tu couvres d'eau de pluie, tu mets un couvercle ou une planche, tu attends 3/4 jours, il va y avoir une sorte d'écume qui va se former.
Ensuite tu filtres et tu arroses en dilution à 1/10.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auris de Laas Tor
Admin
avatar

Messages : 5988
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Fantôme àMarseille, mais auparavant partout ailleurs .. surtout dans l'ombre .. ou à la barre !

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mar 26 Mar - 21:28

Certes le lobbying est fort .. mais ne pas signer n'aide pas à lutter contre ..
Même si nos signatures ne sont que quelques grains de sable, plus nous sommes nombreux pour signer, plus certains commenceront peut-être à réfléchir .. J'espère que ce sera avant qu'il n'y ait plus d'abeilles, plus de miel sinon synthétique, plus de pollinisation sinon par produits chimiques, que les chimistes créent des abeilles artificielles, ou fassent venir les très méchantes d'Afrique (je crois), ce qui, si je me souviens bien, s'est déjà fait .. et elles avaient tué les abeilles autochtones ..

Non ? Je fais erreur ?

Je viens de voir ce qu'a écrit Uriel, et oui, je suis tout à fait d'accord avec ça .. quand on voit les excédents de l'agriculture occidentale, il serait en effet mieux que tout le monde passe au bio .. qu'il y en ait un peu moins, mais de meilleure qualité ..

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je garde cette bannière pour qu'on voie qui je suis, mais les infos ne sont définitivement plus à jour, je ne suis plus dame de rien ni épouse, mais je suis toujours dans l'ombre, ça c'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mer 27 Mar - 8:43

J'achète toujours mon miel bio et d'ailleurs j'achète en grande majorité à Biocoop, une surface commerciale tout près de chez moi en plus. Mais j'achetais déjà dans un petit magasin de ma ville avant la naissance de mes enfants et ils ont eu droit à du lait bio et des petits pots bio.

Comme dit Auris, un tas de petits grains de sable ça fait une plage. Donc même si cela parait peu sa propre signature, c'est l'ensemble qui fait la force d'Avaaz. C'est bien ce site, c'est bien de vouloir faire évoluer la politique et l'argent vers plus de moralité. Il ne faut jamais baisser les bras pour évoluer vers un monde meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan_masselet

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 01/04/2012
Localisation : 4° N , 2° E

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mer 27 Mar - 23:42

Une précision : Je ne dis pas que c'est pas bien ce site , juste que dans le cas présent , je doute du poids de ce genre d'actions sur des sujets où l'argent a du poids et un poids que l'on peine même à imaginer . Franchement , je peine à croire à l'éfficacité d'une pétition dans ce genre de luttes .

Imaginez bien que quand José Beauvais se fait attaquer en justice pour ses fauchages , l'industrie est derrière tout ça , avec une puissance de feu que l'on est loin d'employer dans la justice courante . Alors , une pétition , je suis sûr qu'ils sourient de compassion , les gars de bayer et autres Monsanto .

Par contre quand la tendance bio se développe , là ils flippent ...

PS : merci pour la recette Uriel , je la tenterai , je viens justement d'augmenter ma prod de rhubarbe , ça tombe bien ! J'ai vu que c'était indiqué sur les pucerons . Car les limaces et escargots , nous on les tue à la bière ... (désolé si y a des belges ici ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uriel

avatar

Messages : 810
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Jeu 28 Mar - 8:58

Tristan_masselet a écrit:
PS : merci pour la recette Uriel , je la tenterai , je viens justement d'augmenter ma prod de rhubarbe , ça tombe bien ! J'ai vu que c'était indiqué sur les pucerons . Car les limaces et escargots , nous on les tue à la bière ... (désolé si y a des belges ici ^^)
De rien.
Oui c'est justement un belge qui te donne la recette. lol! Comme quoi, ce n'est pas pour rien.
Cela dit, même en Belgique, il y a des bières dégueulasses.
Style les bières que tu en achètes 6 à 1 € et qui ne servent que pour ceux qui se bourrent la gueule face au supermarché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mer 26 Mar - 16:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Madame, Monsieur,



Le Parlement européen vient d'adopter en catimini un texte (1) qui demande la réhabilitation des insecticides néonicotinoides « tueurs d'abeilles », partiellement interdits en Europe depuis Mai 2013.

Cette décision totalement inacceptable remet en question le rapport de l'EFSSA, l'autorité sanitaire européenne, préconisant le retrait pur et simple des néonicotinoides de tout l'espace européen... Elle tire un trait sur plus d'une centaine d'études dénonçant la toxicité exceptionnelle de ces insecticides et leurs effets catastrophiques sur les abeilles, l'environnement et l'avenir même des cultures qui nous nourrissent aujourd'hui...

Elle méprise les efforts acharnés menés par les apiculteurs et des millions de citoyens à travers l'Europe pendant plus de dix ans pour sauver les pollinisateurs et les cultures qui en dépendent.

Elle trahit surtout l'influence grandissante des lobbys de l'agrochimie auprès des institutions européennes, et le détournement du processus démocratique au profit d'une petite poignée d'intérêts particuliers.

Il est encore temps d’agir : pour contrer l’influence des lobbys agrochimiques et obtenir une réelle interdiction des pesticides tueurs d’abeilles, un moyen de pression exceptionnel se présente à nous - les élections européennes de Mai 2014.

D’ici peu, les candidats vont se mettre en campagne pour essayer de glaner nos voix.

C'est une occasion unique de leur faire entendre, par une mobilisation massive et immédiate de millions de citoyens à travers toute l'Europe :

Nous refusons que les futurs députés européens censés nous représenter sacrifient l’alimentation et l’environnement des générations futures pour satisfaire les profits immédiats de quelques multinationales bien placées... Leur élection dépend de leur engagement aujourd'hui !

S’il vous plaît, signez immédiatement l'Appel aux futurs députés européens pour faire interdire définitivement les pesticides tueurs d'abeilles en Europe.

Pollinis fera suivre cet Appel à tous les candidats de votre circonscription qui se présentent aux élections européennes - au fur et à mesure que les signatures nous arriveront.

Et s’il vous plait, faites passer le message à vos amis et contacts de l’Europe entière, pour mettre la pression aux candidats de tous les pays de l’UE ! Nous voulons les noyer sous un flot de messages exigeant leur engagement ferme à faire interdire définitivement les néonicotinoides en Europe s'ils veulent être élus (ou ré-élus).

Nous les contacterons un par un, et nous ferons connaître à tous leur position, avant les élections. Les élections sont le seul moment où les députés ont vraiment besoin de nous rendre des comptes. Ils nous suivrons si nous sommes suffisamment nombreux à l'exiger.

Aidez-nous s'il vous plaît : tous ensemble, nous pouvons y arriver.

C'est difficile à croire, mais la grande majorité des députés qui ont voté le 11 mars 2014 pour demander que les néonicotinoides soient à nouveau utilisés sans restriction en Europe, n'est même pas consciente de l'avoir fait.

Voilà comment les lobbys s'y sont pris pour manipuler les institutions européennes :

L'euro-députée Anthea McIntyre, membre suppléante de la Commission agriculture et connue pour relayer les intérêts des industriels britanniques au sein du Parlement européen, a commencé par déposer un texte intitulé « L'Avenir du secteur horticole en Europe – stratégies pour la croissance ».

Au dernier moment, et juste avant que le texte ne soit soumis au vote du Parlement, une série de propositions directement dictées par les firmes agrochimiques – les seules a avoir été consultées pour la rédaction de ce texte – a été ajoutée en catimini, noyées au milieu d'une cinquantaine de recommandations pour soutenir les entreprises européennes de la filière horticole.



Le texte a été adopté à la va-vite, le 11 mars 2014, en même temps qu'une trentaine d'autres textes complexes votés en moins de deux heures ce jour-là... Et voilà comment, avec le soutien d'un minimum de députés, les lobbies sont capable d'imposer leur plan anti-abeilles qui devient du jour au lendemain LA position officielle du Parlement européen.

Que les députés l'aient voulu ou non ne change rien à l'affaire : la Commission européenne est officiellement invitée à revoir l'interdiction des néonicotinoides en tenant compte du manque à gagner pour les firmes agrochimiques qui les commercialisent.

C'est inimaginable si on ne suit pas de près les manœuvres des lobbyistes au niveau européen !

C'est pourquoi je vous demande de signer au plus vite l'Appel aux futurs députés européens pour rendre les institutions démocratiques européennes aux citoyens qu'elles sont censées servir.

Pollinis est en train de créer un véritable « lobby de citoyens » pour faire valoir nos droits et nos intérêts auprès des institutions européennes et peser dans la balance face aux lobbys de l'agrochimie.

Les forces auxquelles nous nous attaquons sont colossales :

La vente du seul imidaclopride, l'un des néonicotinoides tueurs d'abeilles partiellement interdit en Europe, rapporte à lui seul plus de 2,6 milliards de dollards chaque année à la firme Bayer qui le commercialise - de quoi payer des bataillons de scientifiques et d'avocats et de juristes pour faire passer les intérêts à court terme des firmes agrochimiques avant l'intérêt de centaines de millions de citoyens à travers le monde.

Nous n'avons pas leurs milliards pour nous défendre, mais nous avons le nombre suffisant pour contraindre n'importe quel élu à nous écouter, si nous réussissons à alerter et rassembler un maximum de citoyens à travers l'Europe.

Nous ne pouvons pas baisser les bras, l'enjeu est trop grand. Si ces produits reviennent sur le marché, c’est la mort assurée de dizaines de millions d’abeilles supplémentaires !

Rappelez-vous : il y a quelques mois, un document interdisant trois pesticides notoirement meurtriers pour les pollinisateurs (la Clothianidine, le Thiamethoxame et l'Imidaclopride) pour deux ans, le temps de voir si les abeilles se portent mieux (2).

A l’époque, tous les défenseurs des pollinisateurs avaient crié victoire : cela faisait si longtemps que nous nous battions tous pour débarrasser les champs et les cultures de ces pesticides si nocifs pour les abeilles qu'ils sont capables de décimer des colonies entières en quelques jours (3).

Nous avons vite réalisé que cette interdiction est un leurre.

Il s'agit en vérité d'un plan désastreux imaginé par les firmes agrochimiques – BayerCrop et Syngenta en tête - pour blanchir leurs produits et sécuriser des centaines de millions d'euros de profits annuels.

Nous devons absolument contrer ce plan destructeur dès maintenant, en agissant sur les futurs députés européens, avant que les conséquences soient irréversibles pour les pollinisateurs, les cultures et toute l'alimentation dans les années à venir.

Ce plan, le voici :

La régulation de la Commission européenne décrète que les pesticides tueurs d'abeilles seront interdits seulement quelques mois par an... et largement utilisés tout le reste de l'année – sur près de 85% des céréales, et sur une grande partie des cultures de fruits, légumes et herbes aromatiques – empoisonnant largement les sols et l'eau absorbés ensuite par les cultures soi-disant « non-traitées ».

De nombreuses études ont montré que ces substances ultra-toxiques peuvent rester présentes dans le sol jusqu'à dix-neuf ans après le traitement (4), et dans de grosses concentrations les premières années. Du coup, les cultures non-traitées replantées sur le même terrain révèlent des traces de néonicotinoïdes jusque dans leur pollen... que viennent ensuite butiner les abeilles ! (5)

A la fin de la période-test de deux ans, les multinationales pourront prouver que les abeilles continuent d'être décimées malgré la soi-disant interdiction de leurs produits, et qu'ils n'y sont pour rien. Ils auront réussi à blanchir leurs pesticides et à maintenir leurs profits – et pour longtemps !

Et des centaines et des centaines de tonnes de néonicotinoïdes continueront d'être utilisés en pure perte dans l'agriculture, détruisant l'écosystème et mettant en péril l'alimentation et la survie des générations futures.

Je dis bien en pure perte, car ici encore bon nombre d'études et d'analyses ont montré que les pesticides néonicotinoïdes sont loin d'être indispensables à l'agriculture, comme voudraient le faire croire les firmes agrochimiques :

- ils sont beaucoup trop puissants par rapport aux insectes qu'ils sont censés combattre (on a multiplié par 900 la toxicité des pesticides en quelques années, c’est totalement démesuré !) ;

- ils sont utilisés de façon systématique, en dépit du bon sens, peu importe si les cultures risquent d'être attaquées par des pestes ou non ;

- ils coûtent cher, car issus d'une technologie coûteuse (celle de l'enrobage de la graine, spécialité de Monsanto)

Une étude montre noir sur blanc qu'en termes de rendement pour l'agriculteur, l'utilisation de ces pesticides de façon systématique ou non ne fait aucune différence. Mais vu leur coût élevé, l'agriculteur ferait plus de profits s'il ne les utilisait pas (6).

Vous l'avez bien compris, à part les grosses entreprises agrochimiques, PERSONNE n'a à gagner à laisser ces produits toxiques sur le marché : la nature en meurt, l'humanité est menacée, et seule une mobilisation massive des citoyens à travers toute l'Europe pourra stopper ce plan destructeur des agrochimistes.

Avec les élections européennes qui approchent, nous avons une occasion unique d’obliger les futurs députés européens à prendre des engagements fermes et précis sur les pesticides tueurs d’abeilles. C’est maintenant qu’il faut agir :

Signez vite la pétition aux candidats de votre circonscription !

D’ici peu ils entreront en campagne : nous devons les obliger à intégrer dans leur programme l’interdiction des néonicotinoïdes, si importante pour l’avenir des abeilles, de notre alimentation et de la Nature.

Une fois élus, ils n’auront pas d’autre choix que d'annuler le texte qui vient d’être voté en faveur des agrochimistes, et de promulguer au contraire une interdiction REELLE des pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles.

Pour aider Pollinis à mettre une pression maximale sur les eurodéputés de toute l’Europe, merci de :

1/ Signer dès maintenant votre pétition aux députés de votre circonscription

2/ Transférer cet email le plus largement possible autour de vous, surtout si vous avez des amis ou des contacts dans d’autres pays de l’Union Européenne. Pour que notre campagne sur les futurs députés soit un succès, nous devons mettre une pression sur les candidats de l’Europe entière !



Merci d’avance de votre action pour défendre les pollinisateurs et protéger l’environnement et l’alimentation des générations futures.



Nicolas Laarman

Délégué général

POLLINIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximin
Admin
avatar

Messages : 2067
Date d'inscription : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mer 26 Mar - 20:04

Fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roseau
Cofondateur
avatar

Messages : 3663
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Jeu 27 Mar - 9:12

fait

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mar 2 Déc - 17:13

Citation :
Bonjour,

Je vous remercie d'avoir signé la pétition européenne pour l'interdiction totale des pesticides tueurs d'abeilles. Pour que notre pétition soit entendue par les autorités européennes, nous devons faire signer un maximum de personnes à travers toute l'Europe.

Pouvez-vous nous aider à récolter des milliers de signatures supplémentaires ?

Il vous suffit de transférer l'email ci-dessous à tous vos contacts qui parlent Français, Anglais ou Allemand.

Merci par avance, et à très vite !

Cordialement,

Marie-Antoinette,

Et toute l'équipe de Pollinis





- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pourquoi les abeilles disparaissent

Madame, Monsieur,

Je vous invite à regarder cette vidéo que nous venons d'enregistrer, avec l'équipe de Pollinis.

Je vous y explique comment les abeilles disparaissent, à qui la faute, et comment nous pouvons agir pour arrêter l'hécatombe.

Pour voir la vidéo :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci de transférer cet email à vos contacts : personne ne doit ignorer ce qui se trame en ce moment avec l'agriculture et la nature. L'enjeu est trop important !

Bien cordialement,

Marie-Antoinette

Directrice de Pollinis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Lun 20 Avr - 18:48

Citation :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un nouveau rapport montre que les pesticides néonicotinoïdes, déjà responsable de la disparition de millions d'abeilles, ont aussi un impact catastrophique sur l'environnement et la biodiversité, et compromettent l'avenir de l'agriculture et la sécurité alimentaire de toute la population.

Devant ce constat alarmant, la Commission européenne fait la sourde oreille. Faites pression pour l'obliger à prendre la seule décision qui s'impose : l'interdiction nette et immédiate de ces substances !



Cher ami, chère amie,

Un nouveau rapport scientifique vient d'être remis à la Commission européenne, qui dresse un constat alarmant sur les pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles (1).

Pour les scientifiques et les citoyens, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase : les conclusions de ce rapport jusfient largement une interdiction ferme et immédiate de ces substances.

Pourtant, la Commission européenne fait la sourde oreille. Et en face, des centaines de lobbyistes de l'agro-industrie sont en train de se démener pour obtenir la réhabilitation de leurs poisons - à coup de procès contre le moratoire devant la Cour européenne de justice, de chantage à l'emploi et à la délocalisation...

...et à coup d'études «confidentielles» que personne n'a le droit de lire en dehors des institutions européennes - assurant que leurs produits 10 000 fois plus toxiques que le DDT ne sont dangereux ni pour les abeilles, ni pour la santé ou l'environnement...

La pression est énorme et nous avons plus que jamais besoin de vous.

A force de sonner le tocsin et de mobiliser les troupes, scientifiques et associations citoyennes ont gagné du terrain face aux pressions gigantesques de l'industrie agrochimiques sur les institutions.

Les pétitions de Pollinis pour faire interdire les pesticides néonicotinoïdes ont réuni plus d'un million de signatures, et aujourd'hui nous faisons appel à vous pour enfoncer le clou, et nous aider à doubler ce chiffre pour obliger la Commission à faire le seul choix qui s'impose face aux évidences fournies par la science : interdire – totalement et définitivement - les néonicotinoïdes et autres pesticides tueurs-d'abeilles. !

Déjà :

- En France, l'Assemblée nationale vient de voter un amendement interdisant les pesticides néonicotinoïdes à partir du 1er janvier 2016 (2). Et la bataille se poursuit au Sénat où l'amendement doit encore être adopté. Cela aurait été tout simplement impossible il y a quelques mois - preuve que les politiques ont bien entendu notre signal d'alarme !

- Aux Etats-Unis, l'Agence de protection de l'environnement (EPA), souvent accusée de complaisance vis-à-vis de l'industrie chimique, vient d'annoncer qu'elle suspendait purement et simplement toute nouvelle autorisation de néonicotinoïdes tant que les entreprises agrochimiques n'auront pas apporté la preuve de leur innocuité

Et en Europe, le dernier rapport de l'EASAC - l'association réunissant les Académies scientifiques de tous les pays européens – est sans appel : les néonicotinoïdes ne sont pas seulement dangereux pour les abeilles, les bourdons et autres pollinisateurs indispensables à la diversité du monde végétal... ils représentent désormais une menace sérieuse pour la protection des cultures et l'avenir même de nos productions - et risquent de compromettre à terme la sécurité alimentaire de toute la population !

Face à ce constat alarmant, et aux initiatives prises en France et aux Etats-Unis, la Commission européenne doit tirer les leçons qui sautent aux yeux et interdire totalement les pesticides néonicotinoïdes.

Malheureusement, l'institution paraît faire la sourde oreille aux demandes des scientifiques et des citoyens.

Pire : lors de la présentation du dernier rapport de l'EASAC cette semaine, qui donne des informations saisissantes sur l'impact des néonicotinoïdes sur l'environnement et la biodiversité, le seul représentant de la Commission présent, le chef de l'Unité Pesticides à la Commission, a botté en touche.

Il a déclaré que cette étude n'apportait rien de nouveau, qu'elle n'avait pas de "valeur ajoutée" – et a écarté les conclusions pourtant frappantes des scientifiques d'un revers de la main.

Je vais vous détailler dans quelques instants les conclusions de cette étude, et vous jugerez par vous-même si les risques qu'elle décrit méritent d'être passés sous silence...

Mais avant ça, je veux m'assurer que vous compreniez bien l'enjeu, et que je peux compter sur vous pour signer dès maintenant votre pétition à la Commission européenne, et nous aider à récolter les millions de signatures dont nous avons besoin en diffusant ce message au maximum autour de vous.

Si les lobbies agrochimiques gagnent la bataille et qu'ils arrivent à convaincre la Commission de remettre les néonicotinoïdes sur le marché, c'est une catastrophe sanitaire et alimentaire sans précédent qui nous attend.

Je n'exagère pas.

Etude après étude, en laboratoire et sur le terrain, les scientifiques qui se sont penchés sur ces substances ont constaté des effets sur l'environnement et la biodiversité qui dépassent tout ce qu'on avait pu imaginer jusque-là.

Leurs conclusions sont accablantes, et chacune d'elle justifierait à elle seule une interdiction immédiate de l'utilisation de ces pesticides :



– Mode d'administration par enrobage : des graines mortelles pour les oiseaux et rongeurs des champs

Les néonicotinoïdes sont appliqués directement par enrobage autour de la graine, et 20 % de la substance se développe avec la plante, circulant dans sa sève, et suintant par ses feuilles pour décimer les insectes qui s'en approchent (ennemis ou amis...).

L'un des problèmes posés par ce mode d'administration (vous verrez qu'il y en a bien d'autres…), c'est que des graines hautement toxiques risquent de rester à la surface du champ et attirer les rongeurs et oiseaux qui s'en nourrissent habituellement.

Les effets à long terme sont dévastateurs sur les oiseaux : aux Pays-Bas, des espèces aussi communes autrefois que l'alouette des champs ont vu leur population diminuer de 96 % depuis 1990 (début de l'utilisation des néonicotinoïdes) - tandis que le bruant de maïs et la perdrix grise auront bientôt complètement disparu (3).

L'autopsie d'oiseaux sauvages (canards, pigeons…) montre la présence de néonicotinoïdes dans leur organismes. Il aura suffi parfois qu'ils ingurgitent une seule graine pour que la substance leur soit fatale : des études ont montré que la dose léthale pour une perdrix est de 6 graines, et de 1 graine et demi pour un moineau – des quantités qu'il est très facile de trouver aujourd'hui dans la nature et les champs (4).



– Pollution permanente des sols :

Comme dit précédemment, moins de 20 % seulement des néonicotinoïdes qui servent à enrober les semences sont absorbées par les plantes : les 80 % restants partent dans les sols (5), à des concentrations très fortes qui déciment les populations de vers de terre et autre laboureurs naturels de la terre.

Une fois dans les sols, les néonicotinoïdes peuvent y rester jusqu'à 3 ou 4 ans - assez pour anéantir toutes les aides naturelles à l'entretien et la régénération de la terre (6).



– Contamination des eaux, et extermination des espèces aquatiques :

Une grande partie de ces substances ne reste pas dans le sol, mais est lessivée par les pluies jusqu'aux aux cours d'eaux et aux nappes phréatiques.

Une étude menée en Californie a trouvé des néonicotinoïdes dans 89 % des cours d’eaux étudiés (7).

Les néonicotinoïdes sont très toxiques pour les invertébrés aquatiques, et les populations de poissons qui s'en nourrissent. Les populations aquatiques rendent naturellement des services de "nettoyage" des eaux qui ne sont pas remplaçables technologiquement à grande échelle. Leur disparition serait une catastrophe écologique sans précédent.

Or, une étude relève déjà une baisse désastreuse de la biodiversité des cours d'eaux en Allemagne, en France et en Australie – jusqu'à 42% de micro-organismes en moins aux endroits où l'on constate par ailleurs un taux de contamination élevé aux néonicotinoïdes (Cool. L'impact sur les poissons qui se nourrissent de ces organismes est encore difficile à mesurer…



– Menaces pour l'avenir de l'agriculture et la sécurité alimentaire

Le pire, c'est que les pesticides néonicotinoïdes ne permettent pas d'envisager une protection stable et pérenne des cultures face aux ravageurs qu'elles sont censés détruire.

Au contraire, il reste peu de temps avant que l'intégralité de ces ravageurs ne se soit accoutumé complètement à la substance, et y devienne insensible.

Les études menées sur le doryphore, le scarabée ravageur de la pomme de terre, montrent une résistance déjà 100 fois supérieure en dix années seulement (6).

Même chose pour la punaise du pêcher, l'un des ravageurs les plus tenaces en France : des études montrent que ce bio-agresseur a déjà procédé à une évolution génétique lui permettant de résister aux néonicotinoïdes (9).

Des études menées dans les champs montrent une insensibilité croissante des populations de punaises du pêcher à ces produits (10).

Des résistances sont en train de se développer chez les ravageurs du colza (11) et du blé (12) cultures traitées quasi-exclusivement avec des néonicotinoïdes par enrobage.

En clair, si rien n'est fait pour enrayer la spirale du tout-pesticides, d'ici quelques années les néonicotinoïdes ne seront même plus capables de protéger les grandes cultures contre les attaques des ravageurs.

Ils auront détruit durablement l'environnement, et nous laisseront avec des cultures sans protection, à la merci de ravageurs rendus surpuissants, et que plus rien ne pourra arrêter.

Même les ennemis naturels des parasites ne pourront plus rien pour nous aider, car leurs populations, sensibles aux néonicotinoïdes, sont déjà en voie d'extinction !

Personne, aujourd'hui, n'a de solution à proposer après ça. Même pas l'industrie agrochimique, qui pourtant continue de faire pression sur la Commission européenne pour remettre ses produits sur le marché – et s'assurer quelques années de profit supplémentaires avant le déluge...

Il est temps d'arrêter l'hécatombe, avant qu'il soit trop tard.

Il est évident que si on en arrive à de tels extrêmes, c'est la sécurité alimentaire de la population toute entière qui n'est plus assurée.

L'enjeu est dramatique, et dépasse largement les quelques milliards de profits que se font les industries agrochimiques en commercialisant ces produits.

Nous n'allons pas les laisser sacrifier notre santé, notre alimentation et celle des futures générations, tout ça pour satisfaire leurs profits immédiats !

La décision de la Commission, va être décisive pour notre avenir à tous : soit elle cède à la pression des lobbies agrochimiques, autorise les néonicotinoïdes et nous condamne tous à une catastrophe sans précédent...

... soit elle entend la mobilisation des citoyens et les appels de détresse des scientifiques, prend conscience du danger, et nous permet d'échapper au pire en interdisant pour de bon les pesticides néonicotinoïdes.

Il est clair que si les citoyens ne se regroupent pas rapidement pour constituer une force de frappe massive et organisée, et qu'on laisse le champ libre aux lobbies agrochimiques pour séduire la Commission, c'est la première option qui sera retenue...

C'est pourquoi nous faisons appel à vous, de toute urgence, pour nous aider à organiser une mobilisation massive dans toute l'Europe !

Pétition après pétition, nous avons déjà réussi à réunir les signatures de plus d'un million de citoyens à travers l'Europe, pour demander l'interdiction pure et simple des néonicotinoïdes.

Nouvelles évidences scientifiques en main, nous allons redoubler d'efforts pour mettre une pression déterminante sur la Commission et obtenir la victoire des citoyens et du bien commun sur les intérêts à court terme des agrochimiques !

Je compte sur vous pour signer dès maintenant votre pétition à la Commission européenne en cliquant ici, et pour partager cet email avec vos amis, votre famille, vos collègues, et tous vos contacts.

C'est très important : plus nous serons nombreux, et plus notre force de frappe sera déterminante pour peser face aux pressions des lobbies.

Alors, n'oubliez pas, après avoir signé votre pétition, de transférer ce mail le plus largement possible autour de vous.

Personne ne doit ignorer ce qui nous attend tous si ces pesticides sont remis sur le marché. Et, je crois que vous serez d'accord avec moi, personne ne peut accepter qu'on mette ainsi en danger l'avenir alimentaire de nos enfants, pour satisfaire aux intérêts de quelques grosses firmes bien placées !

Un grand merci par avance pour votre action, pour préserver l'environnement et la biodiversité, et assurer la pérennité de l'agriculture.





Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général de Pollinis



Références :



(1) EASAC, Ecosystem services, agriculture and neonicotinoids

(2) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(3) Gregory R. et al. (2005a). Developing indicators for European birds. Philosophical Transactions of the Royal Society of London B 360, 269–288

(4) Lopez-Antia, A., Ortiz-Santaliestra, M.E., Mougeot, F. & Mateo, R. (2013) Experimental exposure of red-legged partridges (Alectoris rufa) to seeds coated with imidacloprid, thiram and difenoconazole. Ecotoxicology, 22, 125–138

(5) Tapparo, A., Marton, D., Giorio, C., Zanella, A., Solda, L., Marzaro, M. et al. (2012) Assessment of the environmental exposure of honeybees to particulate matter containing neonicotinoid insecticides coming from corn coated seeds. Environmental Science and Technology, 46, 2592– 2599. doi: 10.1021/es2035152.

(6) Goulson, D. (2013), REVIEW: An overview of the environmental risks posed by neonicotinoid insecticides. Journal of Applied Ecology, 50: 977–987. doi: 10.1111/1365-2664.12111

(7) Starner K, Goh KS. Detections of the neonicotinoid insecticide imidacloprid in surface waters of three agricultural regions of California, USA, 2010-2011.

(Cool Beketov MA, Kefford BJ, Schäfer RB, Liess M. Pesticides reduce regional biodiversity of stream invertebrates. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America. 2013;110(27):11039-11043. doi:10.1073/pnas.1305618110.

(9) Puinean AM, Foster SP, Oliphant L, Denholm I, Field LM, et al. (2010) Amplification of a Cytochrome P450 Gene Is Associated with Resistance to Neonicotinoid Insecticides in the Aphid Myzus persicae. PLoS Genet 6(6): e1000999. doi: 10.1371/journal.pgen.1000999

(10) Slater R, Paul VL, Andrews M, Garbay M, Camblin P, Identifying the presence of neonicotinoidresistant peach-potato aphid (Myzus persicae) in the peach-growing regions of southern France and northern Spain. Pest Manag Sci. 2012 Apr;68(4):634-8. doi: 10.1002/ps.2307. Epub 2011 Nov 2.

(11) Paweł Węgorek, Marek Mrówczyński, Joanna Zamojska Resistance of pollen beetle (Meligethes eaneus F.) to selected active substances of insecticides in Poland. JOURNAL OF PLANT PROTECTION RESEARCH Vol. 49, No. 1 (2009)

(12) Studies on Resistance of Grain Aphid (Sitobion Avenae) to Neonicotinoid Insecticides (Education Papers posted on December 24th, 2014 )

Pollinis - Association Loi 1901
143 avenue Parmentier – 75010 Paris [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Jeu 1 Oct - 8:11

Citation :
L’EUROPE AUTORISE UN NOUVEAU PESTICIDE TOXIQUE POUR LES ABEILLES
Auteur : Pollinis
Publié le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LE SULFOXAFLOR, PESTICIDE AUTORISÉ EN EUROPE DEPUIS JUILLET, VIENT D’ÊTRE INTERDIT DANS UNE GRANDE PARTIE DES ETATS-UNIS SUITE À UNE PLAINTE DES ASSOCIATIONS DE PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DES POLLINISATEURS, À CAUSE DE SES DÉGÂTS ALARMANTS SUR LES ABEILLES. LES AUTORITÉS SANITAIRES EUROPÉENNES LAISSENT POURTANT DEUX ANS À L’AGROCHIMIE POUR PROUVER LE CONTRAIRE : DEUX ANS PENDANT LESQUELS LE PRODUIT SERA COMMERCIALISÉ, ET LES ABEILLES DÉCIMÉES.

En juillet dernier, la Commission européenne autorisait l’utilisation d’un nouveau pesticide sur les cultures en Europe, le sulfoxaflor. Cette nouvelle substance active est un insecticide neurotoxique très similaire à l’action des pesticides néonicotinoïdes. Une autorisation étonnante compte tenu du moratoire en cours sur trois néonicotinoïdes (Clothianidine, Thiametoxame, et Imidaclopride), notoirement responsables de la disparition massive des abeilles en Europe et dans le monde.
Autorisation encore plus surprenante au regard du rapport de l’EFSA, l’autorité sanitaire européenne chargée d’évaluer la toxicité des substances pour décider de leur mise sur le marché : l’institution émet un avis positif… tout en reconnaissant « un risque élevé pour les abeilles »…
Quand la porte se ferme, l’industrie agrochimique passe par la fenêtre
Petit rappel. En 2013, trois substances sont rendues coupables par des centaines d’études scientifiques indépendantes de décimer les populations d’abeilles. Face à ce constat, et poussée par les associations et les citoyens, la Commission Européenne décide d’interdire partiellement et provisoirement ces substances : un moratoire qui prend fin en décembre prochain.
Une fois encore, l’industrie a un coup d’avance. Elle obtient la mise sur le marché de nouvelles substances très proches des néonicotinoïdes, encore sous-étudiées par la communauté scientifique, mais dont même les autorités sanitaires reconnaissent la dangerosité pour les abeilles.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le sulfoxaflor : un nouveau pesticide toxique pour les abeilles autorisé en Europe – Photo : S. Caza
L’EFSA a annoncé qu’elle donnait deux ans à Dow AgroSciences, l’entreprise qui commercialise le sulfoxaflor, pour prouver son innocuité sur les abeilles. Il s’agit donc d’autoriser un produit, de le laisser faire des dégâts irréparables sur les pollinisateurs et l’environnement, et faire ce constat dans deux ans et le retirer du marché…
Abeilles décimées aux Etats-Unis, le sulfoxaflor interdit
Deux ans, c’est le temps qu’il a fallu aux organisations apicoles et citoyennes américaines pour faire reconnaître la dangerosité du sulfoxaflor, et faire annuler son autorisation de mise sur le marché.
En 2013, l’EPA, l’autorité sanitaire américaine, autorisait cette substance sans en analyser l’impact sur les abeilles. Apiculteurs, citoyens, et défenseurs de l’environnement tirent la sonnette d’alarme, et s’organisent pour attaquer la décision de l’EPA en justice.
Un procès qu’ils viennent de remporter, puisqu’une cour d’appel américaine vient de faire annuler l’autorisation de mise sur le marché du sulfoxaflor, en estimant que l’EPA avait violé la loi fédérale en autorisant cette substance sans disposer d’études sur son impact sur les abeilles.
Gagnons deux ans pour nos abeilles
De toute évidence, la procédure suivie par l’EFSA en Europe est tout aussi irrégulière que celle de son homologue américaine l’EPA.
A moins d’une mobilisation rapide et massive, le scénario américain laisse présumer de ce qu’il va se passer dans les deux prochaines années : le sulfoxaflor sera utilisé massivement sur les cultures, causant des dégâts irréparables sur les abeilles et autres pollinisateurs essentiels pour l’agriculture, les apiculteurs vont tirer la sonnette d’alarme, suivis par les citoyens, les scientifiques, les associations concernées… Il faudra se battre pour obtenir le retrait de ces pesticides, l’industrie agrochimique, qui aura engrangé des bénéfices sur un pesticide reconnu comme dangereux dès le départ, résistera avec la force qu’on lui connait et en 2017, lorsque l’EFSA demandera des comptes, s’engagera une bataille scientifique comme celle qui est actuellement en cours concernant les trois autres néonicotinoïdes en passe d’être interdits.
POLLINIS prépare d’ores et déjà la riposte avec une grande campagne de mobilisation dans les semaines à venir.

Références :

EFSA (European Food Safety Authority), 2014. Conclusion on the peer review of the pesticide risk assessment of the active substance sulfoxaflor[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Data gaps were identified in the Section on ecotoxicology. With the available assessments a high risk to bees was not excluded for field uses. A high long-term risk was indicated for the small herbivorous mammal scenario for field uses in vegetables and in cotton.« 

Décision de la cour d’appel américaine : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Fiche technique du sulfoxaflor :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Sam 10 Oct - 8:33

Citation :
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Par un tour de force à Bruxelles, les lobbies agrochimistes ont réussi, en violation du droit européen, à faire autoriser un pesticide dernière génération - le Sulfoxaflor - qui est très dangereux pour les abeilles et vient d'être interdit aux Etats-Unis.
Aidez-nous à organiser une pression massive des citoyens sur le Parlement européen, pour qu'il porte l'affaire en justice et fasse interdire immédiatement ce nouveau pesticide tueur d'abeilles en Europe !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Chère amie, cher ami,
Les lobbies agrochimistes ont réussi un tour de force monumental à Bruxelles  en faisant autoriser un pesticide-tueur d’abeilles de nouvelle génération  - en pleine bataille sur les néonicotinoïdes… et en violation totale du droit européen protégeant les abeilles et les pollinisateurs !
Sans une mobilisation massive et immédiate des citoyens pour faire barrage, cette substance sera bientôt utilisée dans les champs...
... mettant en péril des colonies entières d'abeilles, et avec elle l'alimentation et de la santé de toute la population !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](CJUE) pour violation du règlement CE n°1107/2009 concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques et la protection des abeilles et pollinisateurs, et faire annuler l'autorisation de ce nouveau poison :
Signez dès maintenant votre requête au Parlement européen, et transmettez ce message à tous vos contacts !
Ce qu'il s'est passé cet été à Bruxelles est à peine croyable, et pourtant il s'agit bien d'une manœuvre très habile des lobbys agrochimiques pour aller contre la loi et faire fructifier leurs profits au détriment des abeilles et de la nature :
Alors que la Commission européenne s'apprêtait enfin, après des mobilisations à répétition des citoyens, de la communauté scientifique, des apiculteurs et des associations environnementales, à interdire pour de bon trois pesticides néonicotinoïdes mortels pour les abeilles, l'industrie agrochimique sort une nouvelle substance : le Sulfoxaflor.
Une façon pour les firmes agrochimiques de prendre une longueur d'avance, et de sécuriser leurs profits malgré l'interdiction des néonicotinoïdes.
Seulement voilà : le Sulfoxaflor, tout comme les trois néonicotinoïdes bientôt interdits, est très dangereux pour les abeilles !
Or, les règlements européens prévoient que, avant toute mise sur le marché d'un pesticide, l'industrie qui le produit doit fournir des preuves scientifiques de son innocuité sur les abeilles (1), preuves que Dow AgroScience, la firme agrochimique qui produit le Sulfoxaflor, a été incapable de fournir...
D'ailleurs, l'autorité sanitaire européenne – l'EFSA - elle-même reconnaît qu'il existe un "risque élevé pour les abeilles" (2) à autoriser ce produit en Europe.
Et pourtant...
... malgré les mises en garde de l'EFSA...
... et malgré la règlementation européenne, très claire sur la protection des pollinisateurs et l'obligation de tests-abeilles avant toute approbation d'un nouveau produit...
... le 27 juillet, les institutions européennes autorisent l'utilisation du Sulfoxaflor en Europe (3) - faisant fi des risques majeurs pour les abeilles et l'environnement, et en infraction totale avec les directives européennes sur les produits phytosanitaires !
Et le comble : elles ont donné à la firme agrochimique Dow AgroScience un délai de deux ans pour fournir des données sur l'effet du pesticide sur les abeilles !
Deux années pendant lesquelles le Sulfoxaflor sera largement utilisé sur les cultures en Europe, décimant les colonies d'abeilles, s'infiltrant dans les sols et les nappes phréatiques, et faisant potentiellement des dégâts sur l'environnement et les insectes auxiliaires de l'agriculture que personne ne peut évaluer à l'heure actuelle.
Mais deux années pendant lesquelles les agrochimistes pourront tranquillement encaisser les profits qu'ils tirent de la commercialisation de cette substance... quitte à sacrifier l'environnement, notre alimentation et notre santé à tous !
C'est inadmissible !
C'est pour nous aider à contrecarrer ce nouveau tour de force des lobbies que je vous écris aujourd'hui : pour vous demander de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le plus largement possible autour de vous, pour informer vos proches et vos amis, et créer un mouvement massif de protestation.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il n'est pas tolérable que la Commission européenne viole ainsi impunément le droit européen qu'elle est pourtant censée garantir, et accepte de fermer les yeux sur les risques  pour les abeilles et l'agriculture, tout ça pour satisfaire aux exigences de grandes firmes agrochimiques !
L'affaire doit être portée à la Cour de Justice de l'Union européenne – mais pour ça, il faut que le Parlement en fasse la demande. Et pour convaincre les parlementaires de s'emparer du dossier, je ne vois pas de moyen plus efficace qu'une grande vague de pression de leurs électeurs à travers toute l'Europe.
C'est pour ça que nous avons organisé cette grande campagne européenne de requêtes au Parlement européen, et que je vous demande votre aide aujourd'hui.
Ce qu'il se passe aujourd'hui en Europe, c'est exactement ce qui est arrivé aux Etats-Unis,  il y a deux ans : ce même pesticide- le Sulfoxaflor - a été autorisé de façon toute aussi douteuse, sans que les tests-abeilles qui sont obligatoires là-bas aussi n'aient été menés (4). Du coup, associations et apiculteurs ont dû former une coalition, prendre des avocats, entamer un recours juridique...
... et ils ont obtenu gain de cause ! Une Cour d'Appel vient d'annuler l'autorisation de mise sur le marché du Sulfoxaflor aux Etats-Unis, à cause de l'irrégularité de sa procédure d'approbation, et le manquement à la loi rendant obligatoires les tests d'innocuités sur les abeilles (5).
C'est une belle victoire. Mais il leur a fallu deux ans – et beaucoup d'argent – pour l'obtenir...
Essayons de faire gagner ces deux années à nos abeilles en Europe : coupons court dès maintenant à ce passe-droit honteux des lobbies agrochimiques à Bruxelles en faisant porter immédiatement l'affaire à la Cour de Justice européenne !
S'il vous plaît, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], et transférez cet email à vos amis, collègues, familles, pour leur révéler comment les autorités européennes s'exonèrent du droit européen pour rendre service aux lobbies et sécuriser les profits des firmes agrochimiques -  en faisant prendre aux abeilles, à l'agriculture, et à tout le système alimentaire des risques colossaux.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Merci par avance pour votre aide et votre action dans cette nouvelle bataille pour l'intégrité, pour la nature et pour la vie.
Bien à vous,
Nicolas Laarman
Délégué général 
 
Références :
(1)    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du Parlement européen et du Conseil concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, et modifiant l'annexe du règlement d'exécution (UE) no 540/2011 de la Commission. 

(2)    EFSA (European Food Safety Authority), 2014.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. EFSA Journal 2014;12(5):3692,170pp. doi:10.2903/j.efsa.2014.3692

(3)    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du 27 juillet 2015 portant approbation de la substance active «sulfoxaflor».

(4)    Le dossier de la bataille juridique sur le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 

(5)    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Case: 13-72346)  
Crédit photo : Creative Commons Shawn Caza
 
 
 
Pollinis Association Loi 1901
143 avenue Parmentier – 75010 Paris [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysiane
Cofondatrice
avatar

Messages : 9188
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   Mar 13 Oct - 8:02

Et CyberActeurs :

Citation :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
// Cyber action  N° 752 : Ce 13 octobre, REFUSEZ l’autorisation du dangereux Sulfoxaflor !

Le sulfoxaflor, nouveau pesticide néonicotinoïde, vient d'être interdit aux Etats-Unis car il est trop dangereux pour les abeilles.

Contre toute logique, la Commission européenne prévoit pourtant sa mise sur le marché (!) mais un vote des députés européens en commission ENVI peut tout changer, ce 13 octobre.

Leur choix engagera l’avenir des pollinisateurs !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Signatures pour sauver les abeilles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Signatures pour sauver les abeilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signatures pour sauver les abeilles
» [Animation] De jolies signatures pour tout le monde!
» Pour sauver les abeilles
» Signatures pour sauver les bouquetins du Bargy
» Signatures pour sauver l'éléphant RAJU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Vadrouilleurs, Guilde marchande des Royaumes, Flotte commerciale :: Section HRP :: Humanitaire et divers :: Votes humanitaires-
Sauter vers: